Le Protocole sur les métaux lourds entre en vigueur lundi prochain

26 décembre 2003

Signé par 35 pays et par l'Union européenne et ratifiés par 19 pays et l'UE, le Protocole sur les métaux lourds qui entre en vigueur lundi 29 décembre, est le septième à venir compléter la Convention de 1979 sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance.

Lors de la première réunion des Etats parties à ce nouveau protocole, qui aura lieu lors de la prochaine session de l'organe exécutif de la Convention en décembre 2004, les discussions devraient porter sur les métaux lourds prioritaires couverts par le Protocole à savoir le plomb, le cadmium et le mercure.

Parallèlement, les Etats parties au Protocole sur les polluants organiques persistants (POPs), entré en vigueur en octobre, ont déjà progressé dans leurs travaux au cours de la dernière session de la Convention. Ils sont tombés d'accord sur un plan de travail pour 2004, envisagent d'étudier l'efficacité de certaines dispositions du Protocole, de créer un Groupe spécial sur les POPs qui se réunira en mars prochain pour envisager d'allonger la liste des POPs interdits. La Norvège a notamment proposé d'interdire le pentaBDE.

Les polluants organiques persistants et les métaux lourds provoquent un vaste éventail d'effets nocifs sur l'homme et sur la faune. Certains d'entre eux sont suspectés de provoquer des défauts à la naissance ou encore d'avoir des effets négatifs sur le développement physique et intellectuel, d'autres sont carcinogènes et d'autres encore affectent le système immunitaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.