La Convention contre la corruption réunie 45 signatures dès le premier jour de la Conférence de Mérida

11 décembre 2003

Les 45 signatures réunies dès le premier jour de la Conférence de l'ONU à Mérida au Mexique permet d'envisager une entrée en vigueur de la Convention contre la corruption dans les deux ans qui viennent.

“Aucun pays n'a manifesté son intention de ne pas signer et ratifier la Convention des Nations contre la corruption”, a déclaré à la presse Antonio Maria Costa, Directeur exécutif de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, qui prédit que la Convention aura recueilli les 3O ratifications nécessaires en moins de deux ans.

Les chefs d'Etats et les ministres présents à Mérida ont exprimé leur soutien à ce traité légalement contraignant et qui fournit de réels moyens de lutte contre la corruption.

En effet, une fois entrée en vigueur, la Convention fera obligation aux pays qui l'auront ratifiée de pénaliser les actes de corruption, de développer les institutions nationales chargées de prévenir et de poursuivre de tels actes, de coopérer avec les autres gouvernements pour récupérer les avoirs volés et de se fournir une assistance mutuelle, technique et financière.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.