Plus de 120 pays réunis au Mexique pour la conférence de signature d'un traité s'attaquant vigoureusement à la corruption

9 décembre 2003

Plus de 120 gouvernements, la plupart d'entre eux représentés au niveau ministériel, se réunissent aujourd'hui à Mérida dans le Sud du Mexique pour une Conférence de signature d'un accord légalement contraignant, élaboré dans le cadre de l'ONU, et qui fournit des armes sérieuses contre la corruption.

Plus de 120 gouvernements, la plupart d'entre eux représentés au niveau ministériel, se réunissent aujourd'hui à Mérida dans le Sud du Mexique pour une Conférence de signature d'un accord légalement contraignant, élaboré dans le cadre de l'ONU, et qui fournit des armes sérieuses contre la corruption.

Selon les termes de la Convention contre la corruption, approuvée par l'Assemblée générale de l'ONU, les pays qui en seront parties auront l'obligation de pénaliser les actes de corruption, de développer les institutions nationales chargées de prévenir et de poursuivre de tels actes, de coopérer avec les autres gouvernements pour récupérer les avoirs volés et de se fournir une assistance mutuelle, technique et financière, pour lutter contre la corruption et renforcer l'intégrité.

Une fois qu'ils auront signé la Convention, il restera encore aux gouvernements à engager le processus de ratification au plan national. Trente ratifications sont nécessaires pour que la Convention entre en vigueur.

« La corruption est un poison qui n'épargne aucune société », a déclaré lors d'un point avec la presse, le 4 décembre dernier, le Conseiller juridique de l'ONU, Hans Correll, qui est chargé de lire le message du Secrétaire général, Kofi Annan adressé aux participants de la Conférence.

Le communiqué diffusé aujourd'hui par le Département de l'information de l'ONU retrace le chemin parcouru depuis l'époque où le mot commençant pas un « c » n'était pas prononçable dans les réunions internationales jusqu'au moment où l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a lancé l'élaboration de la Convention.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.