Les experts mondiaux de la santé s'engagent à intensifier l'action préventive contre la rougeole

17 octobre 2003

Réunis à l´initiative de l´ONU au Cap, en Afrique du Sud, les experts internationaux de la santé se sont engagés à intensifier les efforts déployés à l´échelle mondiale pour vacciner tous les enfants contre la rougeole, qui tue 2 000 enfants chaque jour, et sauver environ un demi-million d'enfants chaque année d'ici 2005.

La « Déclaration du Cap sur la rougeole », adoptée à l´issue de la réunion, demande aux gouvernements de prendre des mesures énergiques pour lutter contre l'une des plus dangereuses et des plus meurtrières de toutes les maladies de l'enfance pouvant être évitées par la vaccination. La réunion était organisée conjointement par l´Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l´enfance (UNICEF) (en anglais).

« Ces résultats sont à notre portée - nous l'avons déjà démontré - en Afghanistan, en Angola, dans des pays en proie à des conflits, à la sécheresse ou à d'autres catastrophes », a déclaré Carol Bellamy, Directrice exécutive du Fonds des Nations Unies pour l´enfance (UNICEF).

« En moins de 3 ans et malgré tous les obstacles, nous sommes parvenus à faire baisser d'environ 25% le nombre de décès d'enfants dus à la rougeole. C'est l'un des plus gros succès jamais enregistrés dans la lutte contre la mortalité causée par une maladie. Nous avons parcouru la moitié du chemin : la seconde moitié sera plus difficile. Avec l'appui politique et financier des donateurs et des gouvernements du monde entier, nous pouvons sauver ensemble beaucoup plus de vies », a-t-elle ajouté.

Rappelant que 30 millions d'enfants sont affectés par la maladie et que 745 000 en meurent chaque année, le Docteur Lee Jong-Wook, Directeur général de l'OMS, a déclaré qu´il fallait réduire de 67% la mortalité des moins de cinq ans d'ici 2015.

« Depuis son lancement, en 2000, la stratégie mise au point par l'OMS et l'UNICEF pour lutter contre la mortalité liée à la rougeole a permis de vacciner plus de 200 millions d'enfants à l'échelle mondiale. Nous sommes sûrs de son efficacité. Grâce à l'action conjuguée de tous les partenaires 500.000 enfants supplémentaires sont encore en vie aujourd'hui. Pour sauver un plus grand nombre d'enfants, il faut faire encore davantage. Et pour cela nous avons besoin de l'aide des gouvernements et de la communauté internationale », a poursuivi M. Lee.

L'OMS et l'UNICEF ont recensé 45 pays hautement prioritaires pour les stratégies de réduction de la mortalité due à cette maladie, qui représentent à eux seuls 95% du total des décès causés par la rougeole enregistrés dans le monde.

Le principe de base de la stratégie de réduction de la mortalité liée à la rougeole est d'imprimer un nouvel élan aux systèmes nationaux de vaccination. A la réunion du Cap, les délégués ont examiné avec les gouvernements et les décideurs des stratégies visant à renforcer les activités de vaccination systématique et à garantir à tous les enfants l'accès au vaccin anti-rougeole qui peut leur sauver la vie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.