Journée mondiale de la santé mentale : Kofi Annan estime qu´il faut aider davantage les enfants ayant des problèmes mentaux

10 octobre 2003

A l´occasion de la Journée mondiale de la santé mentale, le Secrétaire général de l´ONU, Kofi Annan, a appelé aujourd´hui toutes les nations à aider davantage qu´elles ne le font les enfants ayant des problèmes mentaux.

« Cette année, la Journée mondiale de la santé mentale nous invite à réfléchir aux besoins spéciaux des personnes parmi les plus vulnérables au monde : les enfants et les adolescents atteints de troubles mentaux, de troubles du comportement ou de troubles émotionnels », a déclaré Kofi Annan.

« On comprend de plus en plus que les souffrances liées à ces maladies compromettent le développement sain et le bien-être d'enfants et d'adolescents dans le monde entier. Ces jeunes, qui sont déjà si profondément vulnérables, peuvent subir rejet social et discrimination, être privés des soins dont ils ont besoin et de possibilités d'éducation adaptées, et ne jamais avoir la possibilité d'édifier l'avenir que, comme tous les jeunes, ils méritent », a-t-il ajouté

Le Secrétaire général a estimé que les pays en développement comme les pays développés avaient le devoir de faire tout ce qu'ils peuvent pour atténuer ces difficultés en améliorant le diagnostic et le traitement, ainsi que la sensibilisation du public et l'éducation.

« Les gouvernements doivent se montrer à la hauteur de leur obligation au titre de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant - l'instrument juridique international ayant enregistré le plus de ratifications dans l'histoire - d'assurer le plein épanouissement de la personnalité de l'enfant et le développement de ses dons et de ses aptitudes mentales et physiques », a-t-il précisé.