Entrée en vigueur aujourd'hui d'un traité de l'ONU contre la criminalité transnationale

Entrée en vigueur aujourd'hui d'un traité de l'ONU contre la criminalité transnationale

« C'est un traité qui a des dents », déclarait la semaine dernière le directeur de l'agence de l'ONU contre la drogue et le crime à propos de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée qui entre en vigueur aujourd'hui.

Ce nouveau traité, le premier juridiquement contraignant dans ce domaine, exige des Etats Membres qu'ils coopèrent dans la lutte contre des crimes tels que la participation à un groupe criminel organisé, le blanchiment d'argent, la corruption et l'obstruction à la justice.

"Ce traité offre à la communauté internationale de nouvelles armes contre la criminalité transnationale organisée. C'est une Convention forte qui prévoit de nouvelles normes d'extradition, une assistance juridique, un transfert des procédures et des enquêtes conjointes. Par exemple, le secret bancaire ne pourra plus être invoqué pour masquer des activités criminelles", a fait observer le Directeur exécutif de l'Office contre la drogue et le crime, M. Antonio Maria Costa qui résumait son point de vue vendredi dernier, lors d'un point de presse à New York, en déclarant que c'était un traité qui avait "des dents".

La Convention est complétée par trois Protocoles, l'un sur la traite des personnes, le second sur le trafic illicite des migrants et le dernier sur la fabrication et le trafic illicite d'armes à feu.