L´ UNESCO salue l´annonce de la compagnie pétrolière Shell de ne pas toucher aux sites du patrimoine mondial

28 août 2003

L´Organisation des Nations Unies pour l´éducation, la science et la culture (UNESCO) a salué l'annonce faite par la compagnie Shell de renoncer à toute exploration ou exploitation de gisements de pétrole ou de gaz dans le périmètre des sites naturels du Patrimoine mondial.

Le Président du Conseil de direction du groupe Royal Dutch/Shell, Sir Philip Watts, a annoncé cette décision hier en Suisse. « Par essence les opérations d'une firme pétrolière comme la nôtre ont un impact sur l'environnement. Il est de notre responsabilité de nous assurer que cet impact soit réduit au maximum et que nos projets laissent un bon héritage sur le long terme », a-t-il déclaré. La compagnie s'était déjà engagée, il y a quelques années, à ne pas opérer dans les sites naturels du Patrimoine mondial d'Oman et des Sundarbans, au Bangladesh.

« Ce premier pas vers la reconnaissance de la valeur universelle exceptionnelle du Patrimoine mondial - qui serait absolument irremplaçable s'il était détruit - confirme clairement la volonté de Shell de continuer à soutenir la préservation du Patrimoine mondial, non seulement par des mots mais aussi par des actes ", a indiqué le Directeur du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO, Francesco Bandarin.

L'annonce de la compagnie pétrolière fait suite à l'engagement pris la semaine dernière par le Conseil international des mines et des métaux (CIMM), de ne pas explorer ou exploiter les gisements se trouvant sur des sites du Patrimoine mondial. Le CIMM comprend quinze des plus grandes compagnies pétrolières et minières au monde.

La Liste du patrimoine mondial compte aujourd'hui 754 sites, dont 582 biens culturels, 149 sites naturels et 23 "mixtes" - culturels et naturels -. Trente-cinq d'entre eux, dont 17 sites naturels, sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.