Le Conseil prolonge de six mois le mandat de la Force de l'ONU au Liban

31 juillet 2003

Le Conseil de sécurité a décidé ce matin, à l'unanimité, de prolonger jusqu'au 31 janvier 2004 le mandat de la FINUL, la Force intérimaire des Nations Unies au Liban, tout en réclamant un accomplissement rapide de son mandat.

Dans le texte adopté ce matin au cours d'une réunion consacrée à la situation au Moyen-Orient, le Conseil se félicite des mesures que le Gouvernement libanais a déjà prises pour veiller à ce que son autorité soit rétablie dans tout le sud et lui demande de faire son possible pour que le calme y règne.

Il condamne tous les actes de violence et se déclare préoccupé par les graves infractions et les violations de la ligne de retrait tracée par l'ONU. Il demande aux parties de continuer d'honorer l'engagement qu'elles ont pris de respecter scrupuleusement cette ligne de retrait, de faire preuve de la plus grande retenue et de coopérer pleinement avec l'ONU et la FINUL.

Le dernier rapport du Secrétaire général dont il était saisi, signale que la zone contrôlée par la Force de l'ONU au Liban a connu, au cours des derniers six mois, sa plus longue période de calme en trois ans, Israéliens et Libanais ayant fait preuve de retenue et respecté les engagements pris publiquement d'éviter l'escalade, y indique Kofi Annan qui dénonce cependant « les violations provocatrices » de l'espace aérien libanais par Israël et les tirs d'artillerie du Hezbollah en direction des villages du Nord d'Israël.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.