Afrique sub-saharienne : 25 millions de personnes en situation d'urgence alimentaire

23 juillet 2003

Vingt-cinq millions d'Africains sont en situation d'urgence alimentaire dans 23 pays d'Afrique sub-saharienne, indique un nouveau rapport de la FAO, l'agence de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture.

Les conflits armés et les mauvaises conditions climatiques sont les principales causes de l'insécurité alimentaire, indique un rapport publié aujourd'hui par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) qui cite aussi les déplacements de population et les crises économiques.

Au Libéria, la production agricole est désorganisée par la recrudescence des combats, ce qui laisse anticiper une nouvelle chute de la production rizicole. En Côte d'Ivoire, la situation alimentaire demeure critique, principalement dans les zones contrôlées par les rebelles au Nord et à l'Ouest. En Ethiopie et en Erythrée, la sécheresse fait des ravages affectant 12, 5 millions de personnes dans le premier cas, les deux tiers de la population dans le second.

Dans son dernier rapport intitulé "Situation Alimentaire et Perspectives de Récolte en Afrique sub-saharienne", la FAO décrit ainsi la situation de détresse dans laquelle sont plongés des millions de personnes en Angola, au Burundi, au Cap Vert, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, en République du Congo, en Côte d'Ivoire, en Erythrée, en Ethiopie, en Guinée, au Kenya, au Lesotho, au Libéria, à Madagascar, en Mauritanie, au Mozambique, en Sierra Leone, en Somalie, au Soudan, au Swaziland, en Tanzanie, en Ouganda et au Zimbabwe.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.