Alarmé par la situation à Monrovia, le Conseil de sécurité appelle à donner une chance au processus de paix

Alarmé par la situation à Monrovia, le Conseil de sécurité appelle à donner une chance au processus de paix

Soulignant l'inquiétude que lui inspire la situation à Monrovia, le Conseil de sécurité a lancé aujourd'hui un appel aux parties en conflit au Libéria pour qu'elles donnent une chance au processus de paix en cours.

Dans une déclaration à la presse, l'actuel Président du Conseil de Sécurité, l'ambassadeur de la Fédération de Russie, Sergey Lavrov a indiqué aujourd'hui que les membres du Conseil partageaient les craintes du Secrétaire général sur les conséquences tragiques des combats toujours plus violents entre rebelles et forces gouvernementales au Libéria pour la population déjà aux abois qui vit à Monrovia et dans ses alentours.

Ils ont également appuyé l'appel de Kofi Annan demandant aux parties de prendre toutes les mesures nécessaires pour épargner les civils, a indiqué le Président. « Ils ont rappelé aux parties sur le terrain leurs responsabilités au regard du droit humanitaire », a-t-il ajouté.

« Nous leur demandons de mettre en place les conditions de sécurité nécessaires pour permettre aux agences humanitaires de disposer d'un accès libre et sûr aux groupes les plus vulnérables », a déclaré M. Lavrov qui a ajouté que le Conseil lançait également un appel à la communauté internationale pour qu'elle fournisse une assistance humanitaire destinée à soulager les souffrances toujours plus grandes du peuple libérien.