L'UNRWA réfute l'assertion israélienne selon laquelle son chef de projet aurait été tué au cours d'un échange de tirs

L'UNRWA réfute l'assertion israélienne selon laquelle son chef de projet aurait été tué au cours d'un échange de tirs

L'Office de secours de l'ONU pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) a réfuté l'assertion israélienne selon laquelle son chef de projet aurait été mortellement blessé au cours d'un échange de tirs dans le camp de réfugiés de Djénine, sur la rive occidentale.

Les Nations Unies ont réfuté l'assertion israélienne selon laquelle le chef de projet de l'Office de secours de l'ONU pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) aurait été mortellement blessé au cours d'un échange de tirs dans le camp de réfugiés de Djénine, sur la rive occidentale.

"Les premières indications de notre enquête sur les circonstances qui entourent la mort de Iain Hook ne correspondent pas à la déclaration publiée par les autorités militaires israéliennes, selon lesquelles les tirs provenaient du complexe de l'UNRWA à Djénine", précise un communiqué (en anglais) publié hier par l'UNRWA. "Il nous apparaît évident à ce stade que cette thèse est totalement invraisemblable".

La victime, ressortissant britannique, qui supervisait un projet de reconstruction dans le camp de réfugiés palestiniens de Djénine, a été bloqué pendant plusieurs heures dans son bureau pendant les affrontements armés qui ont éclaté à la suite de l'entrée des forces de défense israéliennes dans le complexe de l'UNRWA. En outre, selon l'UNRWA, les militaires israéliens ont refusé d'autoriser l'ambulance appelée d'urgence par l'UNRWA à emmener immédiatement le blessé à l'hôpital, qui est décédé avant d'atteindre sa destination.