L'UNRWA proteste contre le raid militaire israélien sur le domicile d'un membre du personnel de l'Office

26 novembre 2002

L'Office de l'ONU pour les secours aux réfugiés de Palestine (UNRWA) a protesté aujourd'hui auprès des autorités militaires israéliennes contre le traitement infligé à un membre de son personnel et sa famille.

L'Office de l'ONU pour les secours aux réfugiés de Palestine (UNRWA) (site en anglais) a protesté aujourd'hui auprès des autorités militaires israéliennes contre le traitement infligé à un membre de son personnel et sa famille.

A l'aube du 22 novembre, un groupe de soldats israéliens lourdement armés a encerclé la maison de Bethléem d'Allegra Pacheco, fonctionnaire du service juridique de l'UNRWA, en a fait sortir les locataires et procédé à une fouille systématique des lieux avant d'emmener avec eux le mari de celle-ci, Abed Al-Ahmar. Celui-ci est actuellement détenu par les autorités israéliennes.

"Le raid armé contre le domicile d'un membre du personnel de l'UNRWA et les humiliations qu'elle a subies pendant la fouille de la maison vont à l'encontre des engagements pris par les autorités israéliennes pour faciliter le travail de l'UNRWA", affirme l'Office dans un communiqué.

Par ailleurs, l'UNRWA a demandé la remise en liberté immédiate du mari de Mme. Pacheco, détenu à son avis sans raison.

A présent, 23 membres du personnel palestinien de l'UNRWA sont détenus par les autorités israéliennes, qui n'ont fourni aucune explication ou autorisé l'accès de l'UNRWA aux détenus.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.