L'envoyé de l'ONU en Afrique australe affirme que la détérioration de la situation alimentaire y est plus rapide que prévu

26 septembre 2002

L'envoyé de l'ONU pour la crise alimentaire en Afrique australe, James Morris, a affirmé que la situation alimentaire dans la région se détériorait plus rapidement que prévu.

Dans une conférence de presse aujourd'hui au Siège de l'ONU, James Morris, de retour d'une récente tournée dans six pays de l'Afrique australe, a déclaré que 14,4 millions de personnes de la région étaient menacées par la famine, contre 12,8 millions dans les estimations précédentes.

Outre la crise alimentaire, la région souffrait de conditions climatiques défavorables, comme les sécheresses et les inondations, ainsi que des conséquences désastreuses de l'épidémie du sida, véritable "crise dans la crise" comme il l'a appelée.

M. Morris a lancé un nouvel appel à la générosité des donateurs, car, a-t-il précisé, les tâches humanitaires y étaient immenses.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.