Afrique australe: mise en garde de l'Envoyé de l'ONU contre les effets conjugués du sida et des pénuries alimentaires dans la région

24 janvier 2003
James T. Morris au Lesotho

L'Envoyé humanitaire de l'ONU en Afrique australe a mis en garde aujourd'hui contre les effets conjugués de l'épidémie du sida et des pénuries alimentaires sur les populations de la région.

James Morris, qui a achevé sa visite au Lesotho hier, a déploré la situation extrêmement précaire des populations de ce pays, affaiblies à la fois par la pénurie alimentaire qui frappe la région et des taux de séropositivité parmi les plus élevés de la planète.

L'ampleur et l'intensité de ces deux crises en Afrique australe ont incité Stephen Lewis, Envoyé spécial de l'ONU pour le VIH/sida en Afrique, à joindre la mission de M. Morris. Dans un communiqué conjoint publié à la fin de la première étape de leur tournée d'une semaine dans cinq pays de la région, les deux hommes ont prévenu que les perspectives étaient sombres pour l'Afrique australe, en raison de la persistance de la sécheresse . "J'ai été particulièrement touché par les efforts des populations du Lesotho pour survivre et subvenir aux besoins de leurs familles", a déclaré M. Morris à l'issue de sa visite.

Après le Lesotho, il doit se rendre au Zimbabwe, au Malawi, en Zambie et en Afrique du Sud.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.