Le Conseil de sécurité applaudit les efforts de la Sierra Leone pour régulariser le commerce des diamants

29 août 2002

Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont applaudi les efforts du Gouvernement sierra-léonais pour contrôler le commerce des diamants, par l'entrée en fonction d'un système de surveillance des mines du pays.

Le président du Conseil, l'ambassadeur John Negroponte, des États-Unis, a déclaré aujourd'hui aux journalistes que les membres ont reconnu les problèmes auxquels le Gouvernement de ce pays était encore confronté pour parvenir à contrôler effectivement la production illicite et le trafic des diamants. Ils ont toutefois encouragé la Sierra Leone à continuer de renforcer sa capacité en matière de surveillance intérieure, afin d'empêcher que ces pierres précieuses ne servent à financer la guerre civile.

M. Negroponte a indiqué que les membres du Conseil se sont réjouis des efforts en cours des pays de l'Afrique occidentale pour développer un système régional de certification des diamants. Ils ont invité toutes les parties à soutenir ces efforts, ainsi que ceux visant à développer un système mondial de certification des diamants bruts, connus sous l'appellation “processus de Kimberley”.

Les membres du Conseil de sécurité ont encouragé la communauté internationale et les pays donateurs à soutenir les efforts actuels du Gouvernement sierra-léonais pour parvenir à un contrôle effectif de l'authentification des diamants et promouvoir son développement économique grâce aux activités minières, d'ajouter l'ambassadeur Negroponte.

Sur un autre sujet, les membres du Conseil ont insisté aujourd'hui pour que soient éliminées les armes se trouvant encore dans l'île de Bougainville, en Océanie, où une guerre d'indépendance a fait rage durant une décennie, jusqu'à un cessez-le-feu intervenu en 1998.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.