Diamants

Diamants : l’Assemblée générale de l’ONU réaffirme son appui au Processus de Kimberley

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté vendredi, à l’unanimité, une résolution réaffirmant « son appui ferme et constant » au Système de certification du Processus de Kimberley qui a pour objectif de prévenir la vente de diamants issus de zones de conflits sur le marché international. 

L'Assemblée générale adopte une résolution sur les diamants du sang

Soucieuse de « rompre le lien entre le négoce illicite de diamants bruts et les conflits armés », l'Assemblée générale de l'ONU a adopté jeudi, sans vote, une résolution qui salue les progrès accomplis en 2010 vers la réalisation des objectifs fixés pour renforcer le dispositif d'évaluation par les pairs du Processus de Kimberley. Cette adoption a suscité les réactions de plusieurs États Membres, dont le Canada, selon lequel le Zimbabwe refuse de répondre aux exigences du Processus.

Libéria : réouverture d&#39un bureau de certification des diamants après la levée des sanctions

Le Représentant spécial du Secrétaire général au Libéria, Alan Doss, a participé le 1er mai à l'inauguration d'un bureau régional de certification des diamants, à Tubmanburg, à 50 kilomètres à l'ouest de Monrovia, après que le Conseil de sécurité a levé les sanctions qui pesaient sur le diamant libérien, accusé de financer la guerre dans le pays et dans les pays voisins.

L&#39Assemblée générale réaffirme son appui au Processus de Kimberley sur le commerce des diamants

Invitée à se prononcer sur la place des diamants dans le financement des conflits, l'Assemblée générale a réaffirmé hier son appui au Processus de Kimberley qui vise à éliminer le commerce des « diamants du sang » et qui associe l'industrie du diamant et la société civile.

L'Assemblée générale de l'ONU soutient un système de certification destiné à enrayer le commerce illicite de diamants

L'Assemblée générale a apporté ce matin son plein appui à un système de certification des diamants bruts qui vise à enrayer le commerce illicite des pierres précieuses, considéré comme l'une des sources principales des conflits armés.

L'Assemblée générale invitée à appuyer un nouveau dispositif de lutte contre le trafic illicite des diamants

Lors de sa réunion de ce matin, l'Assemblée générale a étudié un projet de résolution qui préconise l'adoption d'un système de certification des diamants bruts mis en place par le Processus de Kimberley. Cette initiative, lancée en 2000 par les pays d'Afrique australe producteurs de diamants, a pour objet de lutter contre le trafic illicite des diamants.

Le Conseil de sécurité adopte le système de certification des diamants bruts

Préoccupé par le lien entre le commerce illicite de diamants bruts et la perpétuation de conflits armés dans le monde, le Conseil de sécurité a adopté ce soir le système de certification des diamants bruts.

Le Conseil de sécurité applaudit les efforts de la Sierra Leone pour régulariser le commerce des diamants

Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont applaudi les efforts du Gouvernement sierra-léonais pour contrôler le commerce des diamants, par l'entrée en fonction d'un système de surveillance des mines du pays.