Kofi Annan se prononce pour l'établissement d'un nouveau dispositif au Moyen-Orient

Kofi Annan se prononce pour l'établissement d'un nouveau dispositif au Moyen-Orient

Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan
Affirmant que la crise actuelle au Moyen-Orient risquait de s'étendre au-delà de cette région, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, s'est prononcé pour l'établissement d'un nouveau dispositif de l'extérieur susceptible d'atténuer la violence et d'encourager le dialogue sur place.

Affirmant que la crise actuelle au Moyen-Orient risquait de s'étendre au-delà de cette région, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, s'est prononcé pour l'établissement d'un nouveau dispositif de l'extérieur susceptible d'atténuer la violence et d'encourager le dialogue sur place.

"Un tel dispositif pourrait prendre la forme d'observateurs internationaux d'un cessez-le-feu", a affirmé le secrétaire général dans un message adressé aux participants à la réunion internationale de soutien à la paix au Moyen-Orient, qui est placée sous l'égide de l'ONU et se tient à Nicosie.

"Mais quelle que soit la forme d'un tel dispositif, il est indispensable à mon avis au rétablissement de la confiance entre les parties et à la réalisation de progrès sur les plans politique et sécuritaire", a-t-il précisé dans le message délivré par Karen Koning AbuZiad, chef adjoint de l'Office de l'ONU pour les réfugiés de Palestine (UNRWA).