Coronavirus, urgence de santé internationale : couverture d’ONU Info
L'épidémie a été signalée pour la première fois à Wuhan, en Chine, le 31 décembre 2019

Cette page rassemble les informations et conseils de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et des Nations Unies concernant l'épidémie actuelle de nouveau coronavirus (2019-nCoV) qui a été signalée pour la première fois à Wuhan, en Chine, le 31 décembre 2019.

Consultez cette page pour des mises à jour quotidiennes. L'OMS travaille en étroite collaboration avec des experts mondiaux, les gouvernements et ses partenaires pour élargir rapidement les connaissances scientifiques sur ce nouveau virus, suivre sa propagation et sa virulence et fournir des conseils aux pays et aux personnes sur les mesures à prendre pour protéger la santé et prévenir la contamination.

Covid-19 : la Banque mondiale soutient la première campagne de vaccination au Liban

La Banque mondiale a approuvé jeudi la réaffectation de 34 millions de dollars afin de soutenir la vaccination anti-Covid-19 au Liban qui connaît une propagation sans précédent du virus, avec un nombre record d'environ 5.000 cas confirmés par jour depuis le début de l'année. 

Les Etats-Unis restent membre de l’OMS et rejoindront le dispositif mondial sur les vaccins contre la Covid-19

Dès sa prise de fonction, le nouveau Président des Etats-Unis, Joe Biden, a décidé le maintien de son pays au sein de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Washington rejoindra également le dispositif mis en place par l’agence onusienne et ses partenaires pour faciliter un accès équitable aux vaccins contre la Covid-19.

Covid-19 : l’Afrique doit disposer en temps utile de vaccins sûrs et efficaces (OMS)

Alors que les pays occidentaux ont entamé depuis quelques semaines leur campagne de vaccination contre la Covid-19, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) redoute que l’Afrique soit la grande oubliée des vaccins. Si le développement de vaccins sûrs moins d’un an après l’apparition du coronavirus représente « une spectaculaire réussite », le continent africain court « le risque d’être laissé de côté », avertit l’OMS.