Une disparité mondiale existe dans l'accès aux vaccins essentiels (OMS)

Une adolescente reçoit sa deuxième dose du vaccin Covid-19 à Bhasan Char au Bangladesh.
© UNICEF/Iffath Yeasmine
Une adolescente reçoit sa deuxième dose du vaccin Covid-19 à Bhasan Char au Bangladesh.

Une disparité mondiale existe dans l'accès aux vaccins essentiels (OMS)

Santé

L'offre limitée et la distribution inégale des vaccins font que les pays à faible revenu ont constamment du mal à accéder aux vaccins essentiels fortement demandés par les pays plus riches, selon un nouveau rapport publié mercredi par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Ce rapport est le premier à examiner les implications de la Covid-19 sur les marchés des vaccins et met en évidence les disparités d'accès dans le monde.

Le rapport indique que la manière dont le marché mondial est organisé ne favorise pas pleinement le développement, la fourniture et l'accès aux vaccins essentiels - certaines régions dépendant presque entièrement d'autres pour leur approvisionnement.

« Le droit à la santé inclut le droit aux vaccins », a déclaré le Directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, ajoutant que le rapport « montre que la dynamique du marché libre prive de ce droit certaines des personnes les plus pauvres et les plus vulnérables du monde ».

Appel au changement

L'OMS appelle à des changements indispensables dans la distribution des vaccins « pour sauver des vies, prévenir les maladies et se préparer aux crises futures ».

Bien que la capacité de fabrication ait augmenté dans le monde, elle reste très concentrée. Dix fabricants fournissent à eux seuls 70% des doses de vaccin, à l'exclusion de celles destinées à la Covid-19.

Plusieurs des 20 vaccins les plus utilisés, tels que le vaccin conjugué antipneumococcique (PCV) et les vaccins contre le papillomavirus humain (HPV), la rougeole et la rubéole, dépendent actuellement principalement de deux fournisseurs.

La concentration de la fabrication risque d'entraîner des pénuries ainsi qu'une insécurité d'approvisionnement régionale. En 2021, les régions d'Afrique et de Méditerranée orientale dépendaient de fabricants ayant leur siège ailleurs pour 90% de leurs vaccins.

Des enfants sont vaccinés lors d'une campagne de lutte contre la polio dans la région occidentale du Cameroun.
© UNICEF/Frank Dejongh
Des enfants sont vaccinés lors d'une campagne de lutte contre la polio dans la région occidentale du Cameroun.

Raisons principales des disparités

Selon l'OMS, l'offre limitée de vaccins et leur distribution inégale sont à l'origine de disparités mondiales.

Le vaccin anti-HPV contre le cancer du col de l'utérus n'a été introduit que dans 41% des pays à faible revenu - alors qu'ils supportent une grande partie de la charge de morbidité - contre 83% des pays à revenu élevé.

L'accessibilité financière est également un obstacle à l'accès aux vaccins.

Alors que les prix tendent à être échelonnés en fonction des revenus, les disparités de prix font que les pays à revenu intermédiaire paient autant, voire plus, que les pays plus riches pour plusieurs produits vaccinaux.

L'année dernière, environ 16 milliards de doses de vaccin, d'une valeur de 141 milliards de dollars, ont été fournies - ce qui représente près de trois fois le volume du marché de 2019, qui est de 5,8 milliards, et près de trois fois et demie sa valeur marchande, soit 38 milliards de dollars.

Cette augmentation est principalement due aux vaccins contre la Covid-19, ce qui montre l'incroyable potentiel de la façon dont la fabrication de vaccins peut être accrue en réponse aux besoins sanitaires.

L'OMS appelle les gouvernements, les fabricants et les partenaires à prendre des mesures ambitieuses pour garantir un accès équitable aux vaccins et améliorer les réponses aux futures pandémies.