L'OMS recommande 6 mesures pour prévenir les noyades, une des principales causes de décès chez les enfants

Des enfants au Bangladesh apprennent à nager.
© UNICEF/Munem Wasif
Des enfants au Bangladesh apprennent à nager.

L'OMS recommande 6 mesures pour prévenir les noyades, une des principales causes de décès chez les enfants

Santé

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé lundi un appel aux gens du monde entier pour qu'ils se mobilisent pour prévenir les noyades, l'une des principales causes de décès chez les enfants et les jeunes âgés de 1 à 24 ans.

La noyade fait plus de 236.000 morts chaque année, note l’agence onusienne dans un communiqué de presse.

Pour galvaniser l'action et marquer la Journée mondiale de la prévention de la noyade, le Jet d'eau de Genève devait s'illuminer en bleu lundi soir, accompagné d'actions similaires dans d'autres villes du monde.

Plus de 90% des décès par noyade surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, les enfants de moins de 5 ans étant les plus à risque. Ces décès sont souvent liés à des activités quotidiennes et routinières, telles que la baignade, la collecte d'eau à usage domestique, les voyages sur l'eau à bord de bateaux ou de ferries et la pêche.

Les impacts des phénomènes météorologiques saisonniers ou extrêmes - y compris les moussons - sont également une cause fréquente de noyade et ces impacts sont largement évitables grâce à un certain nombre d'interventions.

Des décès qui peuvent être évités

« Chaque année, dans le monde, des centaines de milliers de personnes se noient. La plupart de ces décès peuvent être évités grâce à des solutions factuelles et peu coûteuses », a déclaré le Directeur général de l'OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

L'OMS recommande 6 mesures fondées sur des preuves pour prévenir la noyade, notamment installer des barrières contrôlant l'accès à l'eau ; former les gens au sauvetage et à la réanimation en toute sécurité ; enseigner aux enfants d'âge scolaire les compétences de base en natation et en sécurité aquatique ; offrir des garderies supervisée spour enfants ; établir et appliquer des règlements sur la sécurité de la navigation de plaisance et des ferrys ; et améliorer la gestion des risques d'inondation. 

Cette année, le thème de la Journée mondiale de prévention de la noyade invite la communauté mondiale à « faire une chose » pour prévenir la noyade.

Programmes de prévention

Voici des exemples d'actions pouvant être entreprises : 

  • Les particuliers peuvent partager des conseils de prévention de la noyade et de sécurité aquatique avec leur famille, leurs amis et leurs collègues, s'inscrire à des cours de natation ou de sécurité aquatique, ou soutenir des groupes locaux de prévention de la noyade. 
  • Les groupes peuvent organiser des événements publics pour partager des informations sur la sécurité aquatique, lancer des campagnes de sécurité aquatique ou s'engager à développer ou à proposer de nouveaux programmes de prévention de la noyade en utilisant les meilleures pratiques d'intervention recommandées. 
  • Les gouvernements peuvent élaborer ou annoncer de nouvelles politiques, stratégies, lois ou investissements en matière de prévention de la noyade, et introduire ou s'engager à soutenir des programmes de prévention de la noyade à l'échelle nationale ou internationale. 

De nombreux pays dans le monde se sont engagés dans des programmes de prévention de la noyade. Le Bangladesh a lancé un programme de 3 ans pour réduire les noyades chez les enfants dans tout le pays.