L’Américain Michael Bloomberg poursuit son engagement en faveur du climat et de la santé avec l’ONU

5 février 2021

L’homme d'affaires et philanthrope américain, Michael Bloomberg, a été reconduit cette semaine dans ses deux missions onusiennes contre le changement climatique et les maladies non-transmissibles. 

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a annoncé, vendredi, le renouvellement du mandat onusien de M. Bloomberg comme Envoyé spécial pour l’ambition et les solutions en faveur du climat. Deux jours plus tôt, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) annonçait que l’homme d’affaires et philanthrope américain était reconduit une troisième fois dans ses fonctions d’Ambassadeur mondial de l’agence onusienne pour les maladies non transmissibles et les traumatismes.

Le fondateur et propriétaire de la société d’informations financières portant son nom avait été nommé une première fois Envoyé spécial pour l’action en faveur du climat par M. Guterres en mars 2018.

M. Bloomberg s’est dit honoré de poursuivre sa mission comme Envoyé spécial. « Le changement climatique est un défi mondial, et j'ai hâte de continuer à accélérer les progrès », a-t-il déclaré dans un message vidéo publié vendredi sur son compte Twitter.

 

Celui qui a été maire de la ville de New York pendant 12 ans (de 2002 à 2013) a maintenant pour mission de mobiliser une action plus forte et plus ambitieuse en faveur du climat en vue de la conférence de l’ONU sur le changement climatique (COP 26) qui doit être organisé en novembre 2021 à Glasgow, au Royaume-Uni.

« M. Bloomberg appuiera le travail du Secrétaire général pour accroitre et renforcer la coalition de gouvernements, d'entreprises, de villes et d'institutions financières qui s'engagent à atteindre la neutralité carbone avant 2050, conformément aux objectifs de l'Accord de Paris », a précisé le porte-parole de M. Guterres dans un communiqué.

L’Américain discutera avec des responsables gouvernementaux et des membres du secteur privé et de la société civile pour finaliser et mettre en œuvre des plans en faveur du climat. Son action se concentrera particulièrement sur les pays, les industries et les secteurs à forte émission en carbone, « afin d'accélérer considérablement la transition vers une économie d'énergie propre ».

L’ONU compte capitaliser sur la « profonde expérience » et « les antécédents » de M. Bloomberg en matière d'accélération de la transition énergétique pour éliminer progressivement le charbon dans les pays industrialisés d'ici 2030, et dans tous les autres pays d'ici 2040, tout en assurant une « transition juste pour les communautés et les travailleurs touchés ».

En tant qu'Envoyé spécial, le travail de M. Bloomberg s'appuiera sur les résultats du Sommet Action Climat organisé en 2019 et du Sommet Ambition Climat tenu en 2020 et mettra l'accent sur l'appel du Secrétaire général de l’ONUà veiller à ce que toutes les mesures prises pour répondre à la pandémie de Covid-19 soient alignés sur les objectifs de l'Accord de Paris.

Mettre l’accent sur la lutte contre les maladies non-transmissibles

Parallèlement à son engagement en faveur du climat auprès du Secrétaire général de l’ONU, Michael Bloomberg poursuivra aussi sa mission d’Ambassadeur mondial de l’OMS contre les maladies non-transmissibles et les traumatismes.

A l’annonce de ce renouvellement, le Directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, et M. Bloomberg ont appelé à une action urgente pour lutter contre les maladies non-transmissibles comme le diabète, l'hypertension, les maladies cardiaques, le cancer et les maladies respiratoires.

Dans cette fonction auprès de l'OMS, M. Bloomberg continuera à sensibiliser le public sur le lien entre la Covid-19 et les maladies non transmissibles, à plaider en faveur d'investissements dans des mesures de lutte contre les ces dernières et les blessures qu’elles occasionnent. Celui qui fut élu à trois reprises à la mairie de New-York continuera également à mobiliser les villes pour qu’elles agissent en faveur d’une meilleure santé et à soutenir l'utilisation des données sanitaires dans la conduite de programmes et politiques.

« La majorité des personnes décédées des suites de la Covid-19 avaient une maladie non-transmissibles sous-jacente, comme une maladie cardiovasculaire, le diabète, une maladie pulmonaire chronique ou un cancer », a rappelé M. Bloomberg, précisant que ces maladies représentent près des trois quarts de tous les décès dans le monde, et que l'ampleur et l'urgence du problème ont été mises en évidence par la pandémie.

« Les maladies non-transmissibles peuvent être évitées et nous savons ce qui fonctionne », a insisté l’Ambassadeur mondial de l'OMS.

Le philanthrope a engagé sa fondation Bloomberg Philanthropies à travailler avec l'OMS pour réduire le tabagisme, soutenir une alimentation plus saine, lutter contre les maladies cardiovasculaires et renforcer les données sur la santé pour guider le travail des professionnels du secteur. « Nous attendons avec intérêt d'étendre nos efforts pour aider davantage de villes et de pays à lutter contre les maladies non-transmissibles et à sauver des vies ».

Selon l’OMS, les maladies non-transmissibles tuent plus de 40 millions de personnes chaque année dans le monde. Ces maladies chroniques ont également augmenté le nombre de décès dus à la Covid-19, qui a déjà coûté la vie à plus de deux millions de personnes. Les personnes obèses, qui fument et qui souffrent d'hypertension courent un risque accru d'être hospitalisées et de mourir du coronavirus, souligne l’agence onusienne pour la santé.

En plus de sa mobilisation contre la Covid-19, le travail et les contributions de M. Bloomberg avec l'OMS en matière de santé publique se concentrent sur la lutte contre la consommation de tabac et de la cigarette électronique chez les jeunes, l’appui à des politiques alimentaires saines, la réduction des noyades et l’amélioration de la sécurité routière et de la santé maternelle. 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.