De la fumée s'échappe des cheminées des maisons d'un camp de personnes déplacées pendant un hiver rigoureux en Afghanistan.

Un hiver rigoureux aggrave la crise humanitaire en Afghanistan

© UNICEF/ Siegfred Modola
De la fumée s'échappe des cheminées des maisons d'un camp de personnes déplacées pendant un hiver rigoureux en Afghanistan.

Un hiver rigoureux aggrave la crise humanitaire en Afghanistan

Aide humanitaire

Les agences humanitaires des Nations Unies ont averti que l'hiver rigoureux en Afghanistan aggravait les conditions déjà difficiles auxquelles sont confrontées des millions de personnes dans le pays.

Au cours des derniers jours, de fortes chutes de neige et de pluie ont touché plusieurs régions, perturbant les vols à destination et en provenance de l'aéroport de Kaboul, a indiqué le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

« De nouvelles chutes de neige et des températures basses sont prévues dans les prochains jours », a déclaré le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric, lors d'un point de presse mardi à New York.

Intensification de l'aide

La situation humanitaire déjà désastreuse en Afghanistan s'est aggravée après la prise du pouvoir par les forces talibanes en août dernier et la suspension de l'aide qui s'en est suivie, associée au gel des avoirs par de nombreux pays et organisations internationales.

À la fin du mois dernier, le Conseil de sécurité a adopté à l'unanimité une résolution permettant à l'aide d'atteindre les Afghans qui ont désespérément besoin d'un soutien de base, tout en empêchant les fonds de tomber entre les mains des Talibans, une décision saluée par le chef de l'OCHA comme une décision « historique » qui sauvera des vies.

Pendant ce temps, les partenaires humanitaires se livrent à une course contre la montre pour acheminer l'aide et les fournitures, conformément aux engagements pris pour intensifier les opérations.

« En décembre, nos partenaires humanitaires ont distribué des denrées alimentaires à sept millions de personnes dans tout le pays », a déclaré M. Dujarric. 

« La mise à disposition d'un soutien à l'hivernage, notamment en espèces et en articles non alimentaires, est également en cours dans différentes parties du pays ». 

En 2021, les donateurs ont fourni 1,5 milliard de dollars pour deux appels humanitaires, dont 776 millions de dollars sur les 606 millions requis pour l'appel répondre à l'appel de fonds lancé en septembre par le Secrétaire général, et 730 millions de dollars sur les 869 millions demandés dans le Plan de réponse humanitaire.

Une neige abondante recouvre le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) à Kaboul, en Afghanistan.
OCHA/Pierre Peron
Une neige abondante recouvre le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) à Kaboul, en Afghanistan.

Inquiétudes des agences humanitaires 

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a exprimé son inquiétude pour les millions de personnes déplacées à l'intérieur de l'Afghanistan, tandis que le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) intensifie sa réponse pour fournir une assistance hivernale, en particulier aux familles déplacées les plus vulnérables.

Un soutien durable est essentiel - le HCR

Le HCR a déclaré qu'il fournissait une assistance financière polyvalente afin de répondre à leurs besoins immédiats en matière de protection contre le froid et de sécurité.

« Un soutien durable est essentiel », a tweeté le HCR. 

Dans le même temps, Ezatullah Noori, Coordinateur national des urgences pour l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) en Afghanistan, a souligné qu'il s'agissait de la troisième saison de sécheresse en cinq ans.

« Si nous ne soutenons pas le secteur agricole à temps, nous perdrons un pilier essentiel de l'économie afghane », a-t-il averti.

L'aide en chiffres

Depuis le 1er septembre, grâce aux partenaires humanitaires en Afghanistan :

  • 9 millions de personnes ont reçu de l'aide alimentaire.
  • 201.000 enfants ont reçu un traitement contre la malnutrition aiguë.
  • 4 millions de personnes ont bénéficié de soins de santé.
  • 110.000 personnes ont reçu une aide pour passer l'hiver.