Covid-19 : 4 millions de nouvelles infections dans le monde, avec une forte hausse des cas en Afrique (OMS)

15 décembre 2021

Si la plupart des chiffres liés à la Covid-19 restent stables dans le reste du monde, soit au même niveau que la semaine précédente, le continent africain a enregistré une augmentation du nombre des nouvelles infections la semaine dernière, a indiqué l’Organisation mondiale de la santé (OMS) mercredi.

Si l’Afrique a enregistré une hausse massive de cas au cours de la semaine écoulée, le nombre de décès est inférieur à celui des vagues précédentes. 

« Au niveau mondial, l’incidence hebdomadaire des cas et des décès a diminué au cours de la semaine dernière (6-12 décembre 2021), avec des baisses respectives de 5 % et 10 % par rapport à la semaine précédente », a souligné l’OMS. Toutefois « cela correspond encore à plus de 4 millions de nouveaux cas confirmés et à un peu moins de 47.000 nouveaux décès ». 

Si le nombre de nouveaux cas hebdomadaires signalés par la Méditerranée orientale était similaire à celui de la semaine précédente, les régions des Amériques et de l’Asie du Sud-Est ont toutes deux signalé des baisses de 10 % et l’Europe a signalé une baisse de 7 %. 

Hausse de 111% des nouveaux cas en Afrique

Mais c’est la Région africaine, qui a signalé la plus forte augmentation du nombre de nouveaux cas la semaine dernière (111 %) par rapport à la semaine précédente, suivie par la Région du Pacifique occidental, avec une augmentation de 7 %. 

« La Région africaine a signalé plus de 167.000 nouveaux cas. C’est le nombre le plus élevé depuis début août 2021 », a indiqué l’OMS dans son dernier bulletin épidémiologique. 

Selon l’agence sanitaire mondiale de l’ONU, des « hausses marquées ont été observées dans plus de deux tiers (67 %) des pays de la région, la majorité (91 %) signalant des augmentations de 25 % ou plus par rapport à la semaine précédente ». 

L’Afrique du Sud a signalé le plus grand nombre de nouveaux cas sur le continent. Avec plus de 109.000 nouveaux cas la semaine dernière, il s’agit d’une augmentation de 76 %. Suivent le Zimbabwe (26.479 nouveaux cas ; soit une augmentation de 479 %) et Maurice (6.415 nouveaux cas ; soit une hausse de 775 %).

Dans le même temps, la région a signalé un peu moins de 500 nouveaux décès, soit un nombre similaire à celui de la semaine précédente. Les plus grands nombres de nouveaux décès ont été signalés par l’Afrique du Sud (151 nouveaux décès ; baisse de 13%), Maurice (92 nouveaux décès ; baisse de 27%) et l’Algérie (41 nouveaux décès ; baisse de 7%).

L'OMS prévient que le variant Omicron de la Covid-19 pose un risque élevé d'une augmentation des infections à travers le monde.
WHO
L'OMS prévient que le variant Omicron de la Covid-19 pose un risque élevé d'une augmentation des infections à travers le monde.

États-Unis, Allemagne, Royaume-Uni, France et Russie parmi les pays les plus touchés

Plus globalement, les plus grands nombres de nouvelles infections ont été signalés par les États-Unis d’Amérique (674.019 nouveaux cas ; diminution de 9 %), l’Allemagne (351.738 nouveaux cas ; baisse de 11 %), le Royaume-Uni (350.340 nouveaux cas ; augmentation de 13 %), la France (335.972 nouveaux cas ; hausse de 19 %) et la Russie (215.283 nouveaux cas ; diminution de 7 %).

Les régions qui ont signalé l’incidence hebdomadaire la plus élevée restent la Région européenne (277,9 nouveaux cas pour 100.000 habitants) et la Région des Amériques (81,9 nouveaux cas pour 100.000 habitants). 

Ces deux régions ont également signalé l’incidence hebdomadaire la plus élevée de décès, soit respectivement 3,0 et 1,0 pour 100 000 habitants, tandis que toutes les autres régions ont signalé moins d’un nouveau décès pour 100 000 habitants. 

Le variant Omicron confirmé dans 77 pays

S’agissant de la propagation des variants, des pays supplémentaires dans les six Régions de l’OMS ont signalé des cas confirmés d’Omicron. A la date du 14 décembre 2021, le variant Omicron a été confirmé dans 77 pays. 

Selon l’OMS, « Omicron semble avoir un avantage de croissance sur Delta, sur la base des preuves limitées actuelles ». Il se propage plus rapidement que le variant Delta en Afrique du Sud, où la circulation de Delta était faible, mais semble également se propager plus rapidement que le variant Delta dans les pays où l’incidence de Delta est élevée, comme au Royaume-Uni. 

Le variant Omicron se propage à un rythme inédit, selon le Chef de l’OMS

« Mais la réalité est qu’Omicron se trouve probablement dans la plupart des pays même s’il n’a pas encore été détecté. Omicron se propage à un rythme que nous n’avons jamais vu avec aucun autre variant », a déclaré le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Nous sommes préoccupés par le fait que les gens considèrent Omicron comme bénin.
-Dr Tedros, Directeur général de l’OMS

Même si Omicron provoque des symptômes moins graves, le nombre de cas pourrait une fois de plus submerger les systèmes de santé qui ne sont pas préparés », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, les données sur la gravité clinique d’Omicron restent limitées. L'OMS précise que de plus amples informations sur la gravité des cas associés à Omicron sont attendues dans les semaines à venir en raison du décalage temporel entre l’augmentation de l’incidence des cas et l’augmentation de l’incidence des cas graves, et des décès.

Les variants de la Covid-19 s’étendent à plus de pays
Janssen
Les variants de la Covid-19 s’étendent à plus de pays

Toujours une prédominance du variant Delta

Malgré cette propagation d’Omicron, l’épidémiologie mondiale actuelle du SRAS-CoV-2 se caractérise « par une prédominance du variant Delta, une tendance à la baisse de la proportion des variants Alpha, Beta et Gamma, et l’émergence du variant Omicron ». 

« Toutefois, des variations régionales et nationales continuent d’être observées », a précisé l’OMS relevant que « la plupart des cas Omicron identifiés en novembre 2021 étaient liés à des voyages, une transmission communautaire avec des clusters associés a maintenant été signalée dans plusieurs pays ».

Cette semaine, pour la première fois depuis que Delta a été classé comme VOI en avril 2021, le pourcentage de séquences Delta a diminué par rapport aux autres VOI.

« Toutefois, cette observation doit être interprétée avec prudence car les pays peuvent effectuer un séquençage ciblé pour Omicron et donc télécharger moins de séquences sur tous les autres variants, y compris Delta », explique l’OMS.

Le nombre de cas de Covid-19 dans le monde dépasse 270 millions 

Plus largement, le nombre de cas confirmés de nouveau coronavirus dans le monde a dépassé 270 millions, tandis que le nombre de décès est supérieur à 5,31 millions. Selon un décompte établi mercredi par l’OMS, le nombre de cas a augmenté de plus de 395.500 au cours des dernières 24 heures, tandis que les décès ont augmenté de plus de 5.300.

Depuis le début de la pandémie, le plus grand nombre de cas de coronavirus a été signalé par les États-Unis (49.629.855). Suivent l’Inde (34.703.644), le Brésil (22.167.781), le Royaume-Uni (10.873.472), la Russie (10.074.797), la Turquie (9.058 978), la France (8.028.319), l’Allemagne (6.562.429), l’Iran (6.157.519), l’Argentine (5.358.455), l’Espagne (5.339.992) et l’Italie (5.238.221).

Le plus grand nombre de décès a été signalé aux États-Unis (790.920), au Brésil (616.251), en Inde (475.888), au Mexique (296.672), en Russie (291.749), au Pérou (201.770), au Royaume-Uni (146.477), en Indonésie (143.960), en Italie (134.929), en Iran (130.764), en Colombie (129.107) et en France (117.916).

 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.