Timor-Leste : l’ONU soutient l’assistance aux personnes affectées par des inondations meurtrières

5 avril 2021

Les agences des Nations Unies au Timor-Leste soutiennent les efforts d’assistance après que des inondations et des glissements de terrain ont causé des dégâts considérables dans tout le pays, y compris dans la capitale, Dili.

Selon les médias, au moins 21 personnes sont mortes et de nombreuses autres sont portées disparues. De grandes parties de Dili sont inondées, avec des niveaux d'eau atteignant deux mètres dans certains quartiers.

De graves dégâts à des infrastructures essentielles ont également été signalés, notamment des routes, des ponts et des centres médicaux. Les réseaux de communication et l'électricité seraient perturbés dans certaines des zones les plus touchées.

Roy Trivedy, Coordonnateur résident des Nations Unies au Timor-Leste, a déclaré que les agences et partenaires des Nations Unies soutenaient la riposte nationale. « Nous apportons notre total soutien à la population et au gouvernement du Timor-Leste alors qu’ils sont dans le besoin », a-t-il ajouté.

« Nous sommes profondément préoccupés par le sort des communautés, en particulier les femmes et les enfants, qui sont souvent les plus touchées par les catastrophes naturelles. Nous travaillerons avec les autorités pour mobiliser toutes les ressources possibles pour soutenir la riposte », a souligné M. Trivedy.

La catastrophe risque d’affecter les efforts de prévention et d'intervention contre la Covid-19, car un laboratoire important et deux installations de quarantaine à Dili ont été endommagés. Un dépôt de fournitures médicales aurait également été inondé.

La situation risque de se détériorer davantage si les pluies ne ralentissent pas.

Des dégâts aussi en Indonésie

Des dégâts ont également été signalés de l'autre côté de la frontière, en Indonésie, où plus de 40 personnes seraient mortes.

Selon Dageng Liu, Directeur du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) au Timor-Leste, « la priorité à l'heure actuelle est de continuer à évacuer et à reloger les familles les plus touchées ».

Il a ajouté que de la nourriture et des installations pour cuisiner sont nécessaires dans les centres d'évacuation, tout comme des véhicules pour y transporter les personnes. Lundi, environ 3.000 personnes se sont réfugiées dans 11 centres d'évacuation à Dili.

« Le PAM fournit un soutien en matière de transport à d'autres agences des Nations Unies pour acheminer leurs fournitures et nous nous engageons à participer pleinement aux efforts une fois que nous en saurons plus sur l'ampleur des dégâts », a ajouté M. Liu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

En Asie du Sud-Est, la crise de la Covid-19 rappelle la nécessité d'une meilleure gouvernance et d'un développement durable 

La pandémie de Covid-19 a mis à nu de profondes inégalités et des failles dans la gouvernance en Asie du Sud-Est et aussi montré qu’il était impératif de suivre une voie de développement durable, a rappelé le chef de l’ONU.