'Des Femmes pour les Abeilles' : autonomisation des femmes et préservation de la biodiversité

8 mars 2021

L’Organisation des Nations Unies pour l’education, la science et la culture (UNESCO) et l’entreprise Guerlain ont lancé un programme de pointe pour l’entrepreneuriat féminin en apiculture. Intitulé ‘Des Femmes pour les Abeilles’, ce programme est établi dans certaines réserves de biosphère de l’UNESCO sur l’ensemble de la planète. 

Le programme a reçu le soutien de l’Observatoire français d’apidologie (OFA) et sera parrainé par l’actrice, réalisatrice et militante humanitaire Angelina Jolie dans le cadre de l’émancipation des femmes et la préservation de la biodiversité. 

À partir du 21 juin prochain, dix femmes originaires de cinq réserves de biosphère seront prises en charge chaque année au sein d’une formation accélérée de 30 jours dans le domaine de l’OFA à la Sainte-Baume, en Provence. En cinq ans, ce seront 50 participantes qui auront appris les bases théoriques et pratiques de l’apiculture et notamment la gestion d’un rucher professionnel. À l’issue de la formation, ces femmes auront acquis le savoir-faire nécessaire à la préservation de leurs colonies d’abeilles et pourront se joindre à un réseau international d’apicultrices professionnelles. 

Axé sur la protection, le bien-être et le repeuplement des abeilles, aspects autour desquels s’articule la formation, le programme entend favoriser l’émancipation sociale des femmes par le biais d’une activité professionnelle durable, basée sur l’expertise. Il vise également à contribuer à sensibiliser davantage au rôle essentiel des abeilles, responsables à 90% de la pollinisation des fleurs sauvages sur l’ensemble la planète.

« Le rôle joué par les femmes dans la gestion de la biodiversité et dans les processus de prise de décision n’est pas reconnu à sa juste valeur. C’est pourquoi il est impératif de soutenir et de promouvoir leur contribution en tant qu’actrices du changement. Il s’agit de l’une des priorités mondiales de l’UNESCO », a déclaré la Directrice générale de l’agence onusienne, Audrey Azoulay. 

« Si le programme Des Femmes pour les Abeilles met en lumière notre interdépendance aux autres espèces, il encourage également les femmes à être actrices du changement, à créer, éduquer et expérimenter, par le biais de l’apiculture durable au sein des réserves de biosphère de l’UNESCO, qui constitue une façon de vivre sur Terre en harmonie avec les autres espèces. Tel est l’esprit de notre engagement à la biodiversité, et l’objectif de notre partenariat mondial avec LVMH », a-t-elle ajouté. 

Angelina Jolie qui, en tant que marraine du programme, rencontrera les apicultrices et suivra leurs progrès, a déclaré : « Lorsque les femmes acquièrent des compétences et des connaissances, leur instinct les pousse à aider les autres à s’élever. Je suis enthousiaste à l’idée de rencontrer les femmes qui participeront à ce programme dans le monde entier, d’apprendre à les connaître et de découvrir leur culture, ainsi que le rôle que jouent les abeilles dans leur environnement. Je formule le vœu que cette formation leur permette de renforcer leur autonomie, augmenter leurs revenus et développer leurs réseaux ».

L'Émissaire du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), l'actrice américaine Angelina Jolie,
Photo ONU/Evan Schneider
L'Émissaire du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), l'actrice américaine Angelina Jolie,

Les femmes et les abeilles sont deux piliers de l’engagement Guerlain. 

Véronique Courtois, PDG de Guerlain est « personnellement très fière du programme Des Femmes pour les Abeilles, supporté par Guerlain et l’UNESCO qui relie deux piliers essentiels de l’engagement de notre Maison, Au Nom de la Beauté : la préservation des abeilles, d’une part, et l’autonomisation des femmes, d’autre part. Une contribution concrète de Guerlain à la protection de l’un des plus précieux prodiges de la Nature et à un impact social positif pour les femmes du monde. J’ai la conviction que chacun d’entre nous, chaque organisation, a un rôle à jouer à son échelle pour œuvrer à un monde plus beau et responsable », a-t-elle ajouté.

Ce programme quinquennal s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre l’UNESCO et le groupe LVMH (Moët Hennessy Louis Vuitton), dont Guerlain est une filiale, pour soutenir le Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB) de l’UNESCO et son Réseau mondial des réserves de biosphère, pionnier en matière de recherches sur l’interaction entre l’activité humaine et l’environnement, dans la perspective du développement durable. 

Parmi les Réserves de biosphère concernées par les deux premières années du programme figurent celles des Iles et Mer d’Iroise (France), de Sila (Italie), des Balkans centraux (Bulgarie), de Kozjansko & Obsotelje (Slovénie), de Katunskiy (Russie), du Tonlé Sap (Cambodge), de Kafa (Éthiopie), des volcans (Rwanda) et de Xishuangbanna (Chine).

D’ici 2025, 2 500 ruches – soit un effectif de 125 millions d’abeilles - auront été installées dans 25 réserves de biosphère de l’UNESCO. Les 50 femmes qui auront obtenu leur diplôme auront été formées et encouragées à créer leur propre exploitation apicole tout en participant à un projet vital et bénéfique d’un point de vue social. L’apiculture peut en effet générer des revenus pour les populations rurales défavorisées et améliorer la sécurité alimentaire dans les zones où la production agricole est limitée. 

Angelina Jolie, associée de longue date à Guerlain, soutiendra le programme en tant que militante engagée dans la lutte pour les droits des femmes, la préservation de l’environnement et les valeurs humanitaires.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.