Un incendie à un poste frontière entre l'Iran et l'Afghanistan complique le retour des rapatriés afghans (OIM)

15 février 2021

Un incendie meurtrier, samedi, à la frontière entre l'Afghanistan et l'Iran a endommagé un centre d’accueil de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) qui apporte une assistance humanitaire à des milliers d’Afghans qui ont choisi de rentrer dans leur pays.

L’incendie au poste frontière d’Islam Qala, situé à 120 kilomètres à l’ouest de la ville afghane d’Herat, a été déclenché lorsque des tirs d’armes légères ont enflammé les nombreux camions citernes stationnés au dépôt des douanes, provoquant de multiples explosions.

Selon l’OIM, au moins 40 personnes ont été tuées et 17 autres blessées dans cet incendie qui a également causé des centaines de millions de dollars de destruction.

Ni le personnel de l'OIM, ni les migrants de retour en Afghanistan, n'ont été blessés dans cet incendie.

« Heureusement, tous les rapatriés qui se sont inscrits ce jour-là à notre centre d’accueil étaient déjà partis vers leur destination suivante avant que l’incendie ne commence », a expliqué Nick Bishop, le Directeur du programme des retours transfrontaliers de l’OIM.

Une première évaluation du centre d'accueil de l’OIM a révélé d'importants dommages au toit et au plafond. Une évaluation plus approfondie doit être réalisée dans les prochains jours. 

Des dizaines de milliers d'Afghans ont transité par le centre de l’OIM d’Islam Qala en 2020 avant de rentrer dans leur pays. Les taux de retour ont considérablement augmenté au cours de l'année écoulée, car la pandémie de Covid-19 a entraîné des pertes d'emplois et de moyens de subsistance pour de nombreux Afghans travaillant en Iran.

Selon l’agence onusienne, 2020 a été la plus grande année de retour jamais enregistrée, avec près de 860.000 migrants afghans sans papiers revenant d'Iran. Environ 15.000 personnes traversent quotidiennement le poste frontière d'Islam Qala, dont près de 1.500 ayant besoin d'aide humanitaire.

« Nous espérons réparer rapidement tous les dommages causés au centre d’accueil dès que possible et continuer à fournir des services humanitaires vitaux aux Afghans revenant par cette importante route de transit, mais nous aurons besoin d'un soutien accru pour le faire », a expliqué M. Bishop.

Les Afghans rapatriés redirigés vers le centre de transit de l’OIM à Herat

Actuellement, l'OIM, en partenariat étroit avec le ministère afghan des réfugiés et du rapatriement aide chaque semaine environ 500 rapatriés ayant des besoins importants. L’agence onusienne apporte des services tels que le dépistage de la Covid-19, la fourniture d'articles d'urgence, des soins de santé mentale et des conseils psychosociaux et des aides au transport. Certains rapatriés reçoivent également des repas chauds.

En 2021, l'OIM a besoin de 29,7 millions de dollars pour soutenir le retour prévu de 654.000 migrants afghans sans papiers.

L’agence onusienne a pris des mesures extraordinaires pour faire en sorte que l’aide humanitaire puisse se poursuivre. Le personnel du ministère redirigera les personnes dans le besoin vers le centre de transit de l'OIM à Herat jusqu'au retour du personnel de l'agence onusienne à Islam Qala, en attendant une évaluation complète des dommages subis par le centre incendié et un examen de la situation en matière de sécurité. D'ici là, le personnel de l'OIM poursuivra son travail depuis son centre de transit à Herat, le plus grand de l’Afghanistan.

L'OIM prévoit une chute considérable des taux de retour via Islam Qala dans les prochains jours, car les migrants afghans lors de leur voyage de retour d'Iran sont désormais détournés vers le poste frontière de Milak, dans la province de Nimroz, situé à plus de 1.000 kilomètres au sud-ouest. Le 14 février, plus de 2.000 migrants sans-papiers sont passés au poste frontière de Milak, une tendance qui pourrait s'intensifier au cours des prochains jours jusqu'à ce que le poste frontière d'Islam Qala redevienne pleinement fonctionnel.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les humanitaires demandent 1,3 milliard de dollars pour aider des millions de personnes en Afghanistan

Les Nations Unies et les partenaires humanitaires en Afghanistan cherchent à obtenir 1,3 milliard de dollars pour venir en aide à près de 16 millions de personnes qui ont besoin d'une assistance vitale en raison de décennies de conflit, de catastrophes naturelles récurrentes et de l'impact supplémentaire de la pandémie persistante de la Covid-19.