RCA : les attaques contre les humanitaires ont fortement augmenté en 2020 (ONU)

6 janvier 2021

Les incidents contre des travailleurs humanitaires en République centrafricaine (RCA) ont augmenté l’année dernière, déplore le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Les civils sont les premières victimes des tensions et des violences qui perdurent dans plusieurs régions de la Centrafrique. Mais le pays est également l’un des contextes les plus dangereux pour les travailleurs humanitaires.

Entre janvier et décembre 2020, 424 incidents contre des humanitaires en RCA ont été enregistrés contre 306 en 2019, soit une hausse de 39%, a indiqué mardi OCHA. Dans les 424 incidents recensés l’année dernière, trois personnes ont perdu la vie et 29 autres ont été blessées.

Le mois de décembre a été particulièrement dangereux pour les travailleurs humanitaires en RCA avec un nombre record de 59 incidents enregistrés, soit près du double de la moyenne mensuelle en 2020. Pour ce seul mois de décembre, un humanitaire a été tué et cinq autres blessés. « Près de la moitié des incidents (23) survenus au cours de ce mois ont été des braquages des bases humanitaires », a précisé OCHA dans un aperçu de la situation publiée mardi.

Pour le bureau d’OCHA en Centrafrique, cette augmentation des incidents visant les humanitaires est inacceptable. « Les civils et les humanitaires ne sont pas une cible ! », a-t-il rappelé, mardi, sur Twitter.

Les tensions et affrontements en RCA ont pris de l’ampleur durant la seconde moitié du mois de décembre à l’approche des élections générales avec des groupes armés remettant en cause la tenue du scrutin. Des éléments armés ont accru leurs menaces et leurs attaques contre les humanitaires qui soutiennent la population centrafricaine. Il y a deux semaines, la coordinatrice humanitaire en RCA et cheffe adjointe de la Mission de paix dans le pays (MINUSCA), Denise Brown, avait souligné que « les acteurs humanitaires sont résolus à rester dans les communautés auprès des populations malgré les violences, qui doivent immédiatement cesser ».

Mme Brown avait également lancé un appel aux donateurs pour qu’ils augmentent le financement d’urgence de la réponse humanitaire en RCA, y compris pour les services aériens humanitaires des Nations Unies.

2,8 millions de personnes en Centrafrique ont besoin d'assistance et de protection. Le Plan de réponse humanitaire pour l’année 2021 requiert 444,7 millions de dollars pour venir en aide à 1,8 million de personnes. Au dernier jour de l’année 2020, le chef d’OCHA, Mark Lowcock, avait octroyé un million de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence de l’ONU (CERF) pour appuyer les services aériens humanitaires des Nations Unies en RCA. 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RCA : l’ONU condamne les attaques à Damara et Bangassou et reste déterminée à protéger les civils

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) a condamné avec la plus grande fermeté dimanche les attaques lancées par les groupes armés contre les villes de Damara (Ombella-M’Poko) et Bangassou (Mbomou), respectivement samedi et dimanche.