RCA : 300 Casques bleus en renfort de la MINUSCA pour sécuriser les élections

25 décembre 2020

Trois cents Casques bleus sont arrivés, jeudi après-midi, en République centrafricaine (RCA) en renfort de la Mission des Nations Unies dans le pays (MINUSCA) pour sécuriser les élections du 27 décembre dans un contexte de recrudescence de la violence et de menaces de groupes armés.

A la veille de Noël, 300 soldats de la paix rwandais sont arrivés par deux avions à Bangui en provenance du Soudan du Sud où ils servent d’habitude au sein de la Mission des Nations Unies dans le pays (MINUSS). Ce renfort s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan intégré de sécurisation des élections présidentielle et législatives qui doivent avoir lieu dimanche. Il vise à renforcer les capacités de la MINUSCA et à répondre aux défis sécuritaires que traversent actuellement la Centrafrique.

« Ces Casques bleus supplémentaires renforceront le dispositif de sécurisation des élections de la Force de la MINUSCA qui consiste, en partie, à déployer des troupes dans les circonscriptions électorales en appui aux forces de défense et de sécurité centrafricaines », a précisé la mission onusienne dans un communiqué de presse publié vendredi.

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RCA, Mankeur Ndiaye, a salué l’arrivée de ces Casques bleus supplémentaires, rappelant que « le professionnalisme des soldats de la paix rwandais est connu de tous ».

M. Ndiaye, qui est également chef de la MINUSCA, a remercié le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, pour avoir sollicité et obtenu l’autorisation du Conseil de sécurité des Nations Unies pour renforcer en urgence le dispositif actuel de l’opération de paix en Centrafrique alors que des groupes armés tentent de perturber les élections de dimanche.

« Il s’agit d’une preuve supplémentaire de l’engagement total de la communauté internationale aux côtés du peuple centrafricain, pour la tenue des élections le 27 décembre dans le respect des délais constitutionnels », a dit le Représentant spécial.

La police de la MINUSCA poursuit ses patrouilles 

M. Ndiaye a de nouveau condamné les alliances entre acteurs/partis politiques et groupes armés, et réitéré l’appel de la communauté internationale demandant à ces derniers de mettre fin immédiatement aux attaques qui visent à empêcher les électeurs de se rendre aux urnes.

« La MINUSCA continuera à exécuter son mandat de sécurisation des élections, en appui aux forces de défense et de sécurité centrafricaines », a souligné le Représentant spécial, réaffirmant que la volonté de la population et l’exercice de son droit civique seront respectés. « La communauté internationale est unanime, elle a une position commune : aller vers les élections le 27 décembre. », a rappelé vendredi M. Ndiaye lors d’une conférence de presse.

Avec l'appui de la section justice et correction de la MINUSCA, la police de la mission onusienne (UNPOL) accompagne les forces de sécurité intérieures centrafricaines (FSI) dans toutes leurs missions de police judiciaire, notamment pour les enquêtes ouvertes suite aux récentes violences pré-électorales. En collaboration avec ONU Femmes, UNPOL a ouvert une ligne verte téléphonique pour recueillir le signalement de violences à l’encontre des femmes candidates et électrices. Plus de 1.700 appels ont été reçus à ce jour.

Vendredi 25 décembre, jour de Noël, UNPOL poursuivait ses patrouilles avec les FSI dans la capitale Bangui et dans plusieurs régions afin de protéger les lieux de cultes et rassurer la population.

Plus de 55.000 personnes ont fuit les violences ou par crainte d’attaque (OCHA)

Les affrontements armés et les tensions observées depuis plus d’une semaine dans plusieurs régions du pays ont de graves conséquences pour la protection de la population centrafricaine, alerte l’ONU.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), l'insécurité et les craintes d'attaques par des groupes armés ont déjà semé la panique parmi la population et poussé plus de 55.000 personnes à fuir, augmentant davantage leur vulnérabilité.

Des groupes armés ont également augmenté leurs menaces et leurs attaques contre des acteurs humanitaires, Au cours de la semaine, plus de 17 incidents contre le personnel et les biens humanitaires ont été enregistrés par le bureau d’OCHA en RCA. En outre, une ambulance et un véhicule d'un district sanitaire ont été détournés et un personnel médical a été blessé. Cette situation a empêché des centaines de milliers de personnes vulnérables vivant dans l'ouest et le centre du pays de recevoir une aide d'urgence, en particulier médicale.

« Je condamne fermement ces actes de violence, qui contribuent à augmenter la souffrance et le traumatisme de la population centrafricaine, et j'exhorte les éléments armés à arrêter immédiatement leurs attaques à l’encontre du personnel humanitaire, à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire et à protéger les personnes comme les infrastructures civiles », a déclaré, jeudi, la Coordonnatrice humanitaire en RCA, Denise Brown, dans un communiqué.

Malgré l'insécurité et les contraintes d'accès, les partenaires humanitaires persévèrent pour fournir une assistance vitale dans tout le pays, à travers le déploiement d’équipes médicales d'urgence et le transport aérien d’intrants sanitaires et nutritionnels essentiels.

« Les acteurs humanitaires sont résolus à rester dans les communautés auprès des populations malgré les violences, qui doivent immédiatement cesser », a déclaré Mme Brown.

La Coordonnatrice humanitaire a également appelé les donateurs à augmenter le financement d’urgence de la réponse humanitaire en RCA, y compris pour les services aériens humanitaires des Nations Unies. 2,8 millions de personnes ont besoin d'assistance et de protection en Centrafrique. Le Plan de réponse humanitaire pour l’année 2021 requiert 444,7 millions de dollars pour venir en aide à 1,8 million de personnes. 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Elections en RCA : la MINUSCA invite les Centrafricains à chercher leurs cartes d’électeurs

La Mission des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA) a relayé, jeudi, l’appel de l’Autorité nationale des élections (ANE) aux Centrafricains leur demandant d'aller chercher leurs cartes d’électeurs en vue des scrutins de dimanche.