L'Assemblée générale octroie un budget de 3,2 milliards de dollars à l'ONU pour 2021

31 décembre 2020

Les Etats membres des Nations Unies ont adopté jeudi un budget de 3,231 milliards de dollars pour financer le travail de l'Organisation en 2021, contre les 3,074 milliards de dollars accordés en 2020.

La Cinquième Commission de l'Assemblée générale, qui est chargée des affaires administratives et budgétaires de l'ONU, avait discuté et approuvé le budget quelques heures seulement avant que la plénière ne l’adopte.

En octobre dernier, le Secrétaire général António Guterres s’était adressé à la Commission soulignant que malgré la pandémie et la crise de liquidité « nos nouveaux processus et structures se sont avérés déterminants pour nous permettre de rester ouverts et de fonctionner efficacement... nous dirigeons cette organisation depuis des milliers de tables à manger et de bureaux à domicile ».

Un moment critique dans l'histoire

« Nous avons travaillé ensemble pour construire un consensus et faire preuve de prudence et de flexibilité à un moment critique de l'histoire », a déclaré le président de l'Assemblée générale, Volkan Bozkir, lors de la dernière session plénière de l'année, pendant laquelle le budget a été adopté.

M. Bozkir a mis en exergue quelques-unes des 75 réunions plénières qui ont eu lieu dans la salle de l’Assemblée cette année malgré la pandémie, dont le débat général, le sommet sur la biodiversité, la 31e session spéciale en réponse à la pandémie COVID-19 et les réunions de haut niveau sur le 25e anniversaire de la quatrième conférence mondiale sur les femmes.

Selon lui, la performance de l'Assemblée au long de cette année difficile témoigne du haut niveau de diplomatie qui y est pratiqué.

« En 2020, l'Assemblée générale a continué à diriger la scène mondiale et à fonctionner pleinement, afin de mettre en œuvre ses mandats ... pour répondre aux besoins des personnes que nous servons », a-t-il affirmé.

UN Photo/Rick Bajornas

Résolutions du nouvel an

Lors des discussions portants sur les résolutions pour la nouvelle année, le président de l'Assemblée a exhorté les États membres à faire preuve de multilatéralisme pour mettre fin à la pandémie de la Covid-19 et « répondre d'abord aux besoins de ceux qui sont à la traîne ».

Il a appelé à « reconstruire en mieux » et agir pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD), rappelant que malgré la pandémie, « le changement climatique continue de déstabiliser le monde ».

En 2020, la salle de l’Assemblée générale est devenue « l’espoir des Nations Unies » car c’est une des rares qui permette la distanciation sociale, a noté M. Bozkir, ajoutant qu’il maintiendrait les portes ouvertes « pour tenir notre promesse de créer les Nations Unies dont nous avons besoin pour l'avenir que nous voulons ».

Enfin, il a encouragé les ambassadeurs des pays auprès de l'Organisation à créer un avenir meilleur en réaffirmant leur engagement envers la Charte des Nations Unies et en renforçant le multilatéralisme.

« Notre travail ici à l'Assemblée générale exige que nous reconnaissions la grande responsabilité qui nous est imposée par les personnes que nous servons », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il est de « notre devoir solennel » de nous engager dans un dialogue constructif pour poursuivre les nobles objectifs des Nations Unies, à savoir la paix universelle, le respect des droits de l'homme et la poursuite du développement durable.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.