« En ces temps turbulents, le travail des Nations Unies est plus nécessaire que jamais » - Guterres

Une mère et son enfant quittent la gare principale de Lviv, en Ukraine.
© UNICEF/Giovanni Diffidenti
Une mère et son enfant quittent la gare principale de Lviv, en Ukraine.

« En ces temps turbulents, le travail des Nations Unies est plus nécessaire que jamais » - Guterres

À l’ONU

Face aux défis mondiaux, marqués par les risques sanitaires persistants, par « des pressions énormes sur la paix et la sécurité » depuis la guerre en Ukraine, par les conséquences dramatiques du changement climatique et la montée des inégalités, l’ONU a su tenir son rôle de plateforme de coopération et de solidarité internationales, déclare le Secrétaire général dans son rapport annuel sur le fonctionnement de l’Organisation.

Selon lui, l’ONU a su « proposer des options et des solutions politiques, aider à façonner des stratégies, amplifier la voix de ceux qui sont en première ligne ou marginalisés », tout en mobilisant efficacement des financements et des actions pour la paix et le développement durable.

Dans ce rapport, publié jeudi juste avant le rassemblement annuel des dirigeants mondiaux au siège de l'ONU à New York la semaine prochaine, le chef de l'ONU, António Guterres, a noté que la pandémie persiste et que le redressement post-Covid s’avère inégal avec moins de 20% des habitants vaccinés dans les pays à faible revenu.

De plus, la guerre en Ukraine a provoqué la détresse de millions de personnes dans ce pays et bien au-delà, tout en amplifiant les effets de la crise climatique et des inégalités de longue date dans le monde.

Gardant tout cela à l'esprit, M. Guterres a souligné dans l'introduction du rapport que tout au long de 2021, les Nations Unies, en tant que plate-forme de coopération et de solidarité internationales, ont convoqué les parties prenantes et mené un plaidoyer et une coopération d’ampleur mondiale pour, notamment, réduire la pauvreté, lutter contre changement climatique, susciter la transformation dans les domaines de l’énergie et du numérique, et réformer les systèmes alimentaires.

Les 17 objectifs de développement durable sont un plan d'action visant à assurer un avenir meilleur et durable pour tous. 
© PNUD
Les 17 objectifs de développement durable sont un plan d'action visant à assurer un avenir meilleur et durable pour tous. 

‘Notre programme commun’

Le Secrétaire général a souligné que, grâce à son rapport historique sur ‘Notre programme commun’, l'Organisation avait lancé et poursuivi des recommandations à long terme, proposant des solutions aux niveaux national, régional et mondial, pour construire un monde plus égalitaire, résilient et durable, sur la base du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et des objectifs de développement durable (ODD) et étayé par les droits de l'homme.

Ce rapport, a-t-il dit, contient des propositions sur les moyens de renforcer la cohésion sociale et la solidarité, de prévenir et de gérer les crises et de lutter contre les menaces actuelles et nouvelles à la sécurité. « En réponse, les États membres ont approuvé des propositions qui peuvent être mises en œuvre immédiatement, et ils sont pleinement engagés sur celles pour lesquelles des travaux et un dialogue supplémentaire sont nécessaires pour réaliser ‘Notre programme commun’ », a ajouté M. Guterres.

La paix et la sécurité sous « une pression énorme »

Le chef de l'ONU a déclaré que l'architecture internationale de paix et de sécurité était soumise à d'énormes contraintes, comme l'a récemment illustré la guerre en Ukraine. De plus, des menaces convergentes, les rivalités géostratégiques et les inégalités systémiques ont des conséquences dévastatrices, pas seulement pour les personnes touchées directement par les violences.

« Les Nations Unies ont déployé une gamme d'outils pour prévenir, atténuer, gérer et résoudre les conflits, protéger les civils, faire face aux menaces auxquelles sont confrontés les femmes et les enfants et construire des voies de sortie des conflits et des crises vers le développement durable et la paix », a-t-il déclaré, notant par exemple qu'au Yémen, l'ONU a facilité une trêve renouvelable de deux mois qui a réduit la violence dans tout le pays.

« Après le déclenchement de la guerre en Ukraine, nous nous sommes constamment prononcés en faveur de la souveraineté, de l'indépendance et de l'intégrité territoriale du pays conformément à la Charte et sur la nécessité de respecter le droit international et de rendre des comptes », a-t-il déclaré. « Nous avons également participé activement à des négociations visant à faciliter les exportations sans entrave de céréales, d'autres denrées alimentaires et d'engrais pour aider à lutter contre la crise alimentaire mondiale, qui ont abouti à l'Initiative céréalière de la mer Noire signée par l'Ukraine, la Fédération de Russie et la Turquie sous les auspices des Nations Unies le 22 juillet 2022 ».

Des femmes et des filles somaliennes attendent devant une clinique pour une consultation.
Photo ONU/Stuart Price
Des femmes et des filles somaliennes attendent devant une clinique pour une consultation.

Efforts humanitaires

Le chef de l'ONU a déclaré que les efforts humanitaires de l'Organisation visaient à soutenir les millions de personnes mises dans le besoin par des conflits nouveaux et prolongés, des catastrophes naturelles dévastatrices, les retombées du changement climatique et les conséquences de la pandémie de COVID-19.

En 2021, les plans d'intervention coordonnés par les Nations Unies ont nécessité 37,7 milliards de dollars pour fournir une assistance et une protection vitales à 174 millions de personnes dans 60 pays. Avec le généreux soutien des donateurs et avec ses partenaires, l’ONU a mobilisé un montant record de 20,25 milliards de dollars et apporté une aide à quelque 107 millions de personnes.

« Nos efforts pour mettre fin à la discrimination à l'égard des femmes et des filles ont inclus le Forum Génération Égalité, qui a catalysé des promesses sur les politiques, la programmation et le plaidoyer et 40 milliards de dollars d'engagements financiers », a déclaré le Secrétaire général, notant que dans le cadre du travail de l'Organisation pour mobiliser l’action sur la prévention et la réponse aux victimes de la violence sexiste, l'Initiative Spotlight a alloué 48 millions de dollars à la société civile et aux organisations de femmes sur le terrain et a renforcé les plans d'action nationaux pour éliminer la violence à l'égard des femmes et des filles dans plus de 30 pays à travers le globe.

Lors d'un évènement marquant la Journée universelle des enfants, des jeunes du monde entier appellent à la paix.
Photo ONU/Manuel Elias
Lors d'un évènement marquant la Journée universelle des enfants, des jeunes du monde entier appellent à la paix.

Le travail de l'ONU « plus nécessaire que jamais »

Dans tous ces efforts, le chef de l'ONU a déclaré que l'Organisation restait guidée par la Charte, les cadres des droits de l'homme, les objectifs de développement durable « et d'autres engagements convenus au niveau international visant à assurer un avenir et une prospérité durables, pacifiques et inclusifs pour tous, en harmonie avec la nature et en veillant à ce que personne ne soit laissé pour compte ».

« En ces temps agités, le travail des Nations Unies est plus nécessaire que jamais. Nous sommes parfaitement conscients qu'une approche réactive à la crise fait défaut aux peuples du monde », a-t-il déclaré.