Les maladies non transmissibles tuent plus de gens que jamais (OMS)

10 décembre 2020

Les maladies non transmissibles représentent 7 des 10 premières causes de décès dans le monde, soit une forte augmentation par rapport à il y a deux décennies, et les maladies cardiaques restent la principale cause de décès dans le monde, selon une nouvelle étude de l'Organisation mondiiale de la santé (OMS).

Les estimations de la santé mondiale pour 2019, publiées mercredi, « soulignent clairement » la nécessité d'accorder une attention accrue à la prévention et au traitement des maladies cardiovasculaires, du cancer, du diabète et des maladies respiratoires chroniques, ainsi qu'à la lutte contre les blessures, selon l'OMS.

« Ces nouvelles estimations nous rappellent une fois de plus que nous devons rapidement intensifier la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies non transmissibles », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l'OMS.

« Elles mettent en évidence l'urgence d'améliorer radicalement les soins de santé primaires de manière équitable et globale », a-t-il ajouté.

Dr. Tedros a également souligné l'importance de soins de santé primaires solides pour lutter contre les maladies non transmissibles ainsi que contre la pandémie de coronavirus.

Les personnes qui vivent avec des problèmes de santé préexistants, tels que les maladies cardiaques, le diabète et les problèmes respiratoires, sont plus exposées aux risques de complications et de décès dus à la Covid-19.

L'étude couvre les années 2000 à 2019, avant l'apparition de la pandémie de coronavirus. La prochaine mise à jour des estimations comprendra une évaluation de l'impact direct et indirect de la pandémie sur la mortalité et la morbidité.

Les taux de mortalité liés aux infections de Covid-19 en Afrique sont beaucoup plus élevés chez les patients atteints de diabète, selon l'Organisation mondiale de la santé.
Photo : Organisaiton mondiale de la santé
Les taux de mortalité liés aux infections de Covid-19 en Afrique sont beaucoup plus élevés chez les patients atteints de diabète, selon l'Organisation mondiale de la santé.

Les maladies cardiaques sont la première cause de mortalité

Selon l'OMS, les maladies cardiaques sont restées la principale cause de décès au niveau mondial au cours des 20 dernières années, mais elles tuent aujourd'hui plus de personnes que jamais auparavant, représentant 16% du total des décès toutes causes confondues.

Le nombre de décès dus aux maladies cardiaques a plus que quadruplé, passant de 2 millions depuis 2000 à près de 9 millions en 2019. 

La maladie d'Alzheimer et d'autres formes de démence figurent désormais parmi les dix premières causes de décès dans le monde, et les décès dus au diabète ont augmenté de 70% entre 2000 et 2019.

Les résultats ont également mis en évidence une diminution mondiale des décès dus aux maladies transmissibles, bien qu'ils restent un défi majeur dans les pays à faible et moyen revenu. Les décès dus à la tuberculose, par exemple, ont diminué d'environ 30%. 

Le handicap en hausse

Les estimations de la santé mondiale ont également révélé que la durée de vie a augmenté au fil des ans, avec une moyenne mondiale de plus de 73 ans (en 2019) contre près de 67 (en 2000). Mais en moyenne, seules 5 de ces années supplémentaires ont été vécues en bonne santé.

« Le handicap est en augmentation », a déclaré l'OMS, expliquant que dans une large mesure, les maladies et les conditions sanitaires qui causent le plus de décès sont également responsables de la plupart des années de vie en bonne santé perdues.

« Les blessures sont une autre cause majeure d'invalidité et de décès », a ajouté l'agence des Nations Unies, notant qu'il y a eu une « augmentation significative » des blessures de la route depuis 2000, la région africaine étant la plus touchée.

Augmentation des décès liés à la consommation de drogue

Dans les Amériques, la consommation de drogue est apparue comme un facteur majeur d'invalidité et de décès : entre 2000 et 2019, le nombre de décès dus à des troubles liés à la consommation de drogue a presque triplé dans les Amériques.

La région est également la seule pour laquelle les troubles liés à la consommation de drogue sont parmi les dix premières causes de perte d'années de vie en bonne santé en raison de décès prématurés et d'invalidité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.