Éthiopie : l’ONU appelle à traduire les auteurs de violences en justice et à faire baisser les tensions

3 novembre 2020

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a exprimé, mardi, sa grave préoccupation suite aux informations faisant état de récentes violences intercommunautaires et d'attaques contre des civils en Éthiopie.

Ces attaques auraient tué de nombreux civils et blessé plusieurs autres. 

Les médias, citant la Commission éthiopienne des droits humains (CEDH), rapportent au moins 32 civils membres de l’ethnie amhara tués dimanche 1er novembre dans la région de l’Oromia, dans l’ouest de l’Ethiopie, lors d’une attaque menée par un groupe armé. Ce bilan pourrait être plus élevé, a indiqué la CEDH.

« Le Secrétaire général demande que les auteurs soient traduits en justice », a déclaré son porte-parole dans un communiqué publié mardi.

M. Guterres a également appelé toutes les parties concernées à prendre des mesures urgentes pour calmer les tensions dans le pays et résoudre les problèmes grâce à un dialogue inclusif et pacifique.

Par la voix de son porte-parole, le Secrétaire général a réaffirmé l'engagement de l'ONU à soutenir le gouvernement dans ses efforts visant à assurer une Éthiopie stable et prospère : « Cela contribuera à renforcer davantage la paix et le développement durable dans la corne de l'Afrique », a-t-il précisé.

Le chef de l’ONU a exprimé ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.