Tremblement de terre en mer Égée : l’ONU prête à apporter son aide

30 octobre 2020

Un séisme s’est produit vendredi 30 octobre en Mer Égée secouant la Turquie et la Grèce. L’Organisation des Nations Unies s’est dite prête à apporter son aide si nécessaire.

La secousse, qui a été ressentie jusqu’aux métropoles d’Istanbul, en Turquie, et d’Athènes, la capitale de la Grèce. La ville turque d’Izmir a été touchée.

Selon les premières informations rapportées par la presse, au moins 14 personnes ont été tuées et 400 autres blessées en Turquie. Deux personnes ont également été tuées en Grèce.

Le séisme a provoqué un mini-tsunami sur l’île de Samos, où deux adolescents ont été tués. Plusieurs immeubles se sont effondrés et de nombreux dégâts matériels ont été constatés dans les deux pays.

« Le Secrétaire général (de l’ONU) est attristé par les pertes en vies humaines et les dégâts causés par le puissant tremblement de terre dans la mer Égée », a déclaré son porte-parole dans un communiqué publié vendredi.

António Guterres a présenté ses condoléances aux familles endeuillées ainsi qu'aux gouvernements et aux peuples de Grèce et de Turquie. Il a souhaité aux blessés un prompt rétablissement.

Le chef de l’ONU a salué les efforts de secours locaux en cours pour rechercher des survivants et venir en aide aux blessés. « L'Organisation des Nations Unies est prête à apporter son aide si nécessaire », a souligné son porte-parole.

Le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Volkan Bozkir, a dit suivre les informations du tremblement de terre en Turquie et en Grèce avec beaucoup de consternation.

« Les catastrophes naturelles ne respectent pas les frontières. C'est pourquoi nous devons nous souvenir de l'humanité et de l'histoire commune de chacun et travailler ensemble pour lutter contre ces menaces », a-t-il déclaré sur Twitter, affirmant sa solidarité avec les missions diplomatiques de la Turquie et de la Grèce auprès des Nations Unies »

Pour la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU pour la réduction des risques de catastrophes, Mami Mizutori, « le puissant tremblement de terre affectant la Turquie et la Grèce rappelle la force des tsunamis dans de nombreuses régions du monde ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le changement climatique pourrait rendre les tsunamis encore plus dévastateurs (ONU)

À l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation aux tsunamis, le chef de l’ONU a encouragé les gouvernements, les collectivités locales et le secteur du bâtiment à tenir compte des risques de catastrophes naturelles dans leurs activités de développement et à investir dans la résilience.