Même pendant le Covid-19, l'art nous rapproche plus que jamais (UNESCO)

15 avril 2020

Alors que des centaines de milliers de personnes sont affectées directement par le virus et que des milliards d’autres sont confinées ou en première ligne face à la pandémie de Covid-19, cette première Journée mondiale de l'art nous rappelle à point nommé que « l’art a la capacité d’unir et de tisser des liens en temps de crise », a déclaré mercredi la Directrice générale de l'UNESCO.

« Rapprocher, inspirer, apaiser, partager : autant de pouvoirs de l’art dont l’importance se révèle encore plus criante en ces temps de pandémie de Covid-19 », a affirmé Audrey Azoulay dans un message. 

L’art a la capacité d’unir et de tisser des liens en temps de crise 

Les initiatives artistiques ont « fleuri », en cette période d’auto-isolement, selon la cheffe de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). 

« Artistes, amateurs et professionnels se saisissent ainsi chaque jour de la ressource infinie qu’est la créativité pour relayer les directives sanitaires, et partager des messages d’espoir », a-t-elle signalé.

Et la Joconde - le plus célèbre chef-d'œuvre de Léonard de Vinci, dont l'anniversaire de la naissance, le 15 avril, a été choisi pour la Journée mondiale - a été revisitée de diverses manières, notamment en montrant des images de son auto-isolation au musée du Louvre, ou en couvrant son sourire énigmatique d'un masque chirurgical. 

« C'est ainsi que, malgré la crise, l'art démontre aujourd'hui sa résilience », a expliqué la cheffe de l'UNESCO.

Elle a mis en exergue les multiples idées qui « fusent » actuellement, allant des voisins qui se retrouvent à leur fenêtre pour chanter ou projeter un film, aux nombreux artistes qui imaginent des solutions innovantes et créatives, pour continuer à communiquer avec leur public et aux orchestres qui se reforment à distance, à l’instar du concert numérique « Nuit de printemps », donné par les musiciens et artistes de la ville de Mexico et qui a rassemblé au moins de 1,5 million de  spectateurs  en  ligne.

Rendant hommage à la solidarité dont font preuve les artistes et les institutions à un moment où « l’art subit de plein fouet les effets d'une crise sanitaire, économique et sociale mondiale », Mme Azoulay a souligné que ce temps d'enfermement peut aussi être « une période d'ouverture aux autres et à la culture, pour renforcer les liens entre la création artistique et la société ».

A travers le hashtag #ShareCulture, l'UNESCO a invité chacun à communiquer son amour de l'art en le partageant largement.

La pandémie de coronavirus a entraîné la fermeture de musées et l'annulation de concerts, plongeant de nombreuses institutions culturelles dans l'incertitude et la perte financière immédiate tout en menaçant d'avoir un effet à long terme sur les arts. 

D’autre part, pour le public, cette période risque également d’accroître les inégalités relatives à l’accès à la culture comme à la diversité des expressions culturelles, notamment pour les groupes vulnérables, d’ordinaire affectés par la fracture numérique – à l’image de millions de femmes ou des peuples autochtones, selon l’UNESCO.

« Pour que l’art vive, maintenant et à l’avenir, le défi est donc double : à la fois soutenir les professionnels de la culture et les institutions culturelles, et favoriser l’accès à l’art pour tous », a estimé Mme Azoulay. Il sera ainsi nécessaire « d'écouter les voix du monde artistique dans leur globalité et leur diversité ».

Le mouvement « ResiliArt »

Dans le but d'affirmer la résilience de l'art en cette période difficile et de préparer l'avenir, l'UNESCO a lancé le mouvement « ResiliArt », qui consistera, entre autres, en une série de débats virtuels mondiaux avec des artistes de renom et qui permettra de soutenir le monde culturel tout au long de la crise. 

Des lignes directrices seront élaborées pour améliorer la protection des artistes pour les crises futures a également fait savoir la cheffe de l’UNESCO avant d’inviter tout le monde à participer à « cette forte impulsion en faveur de la culture » pour prouver que même dans une période d'éloignement personnel, « l'art nous rapproche plus que jamais ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.