Climat : après le désistement du Chili, la COP25 aura lieu à Madrid, en Espagne

1 novembre 2019

La prochaine Conférence de l’ONU sur le climat (COP25) aura lieu dans la capitale espagnole, a confirmé vendredi le Secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

« Nous sommes heureux d'annoncer que le Bureau de la COP a convenu que la COP25 aura lieu du 2 au 13 décembre à Madrid, en Espagne », a confirmé Patricia Espinosa, la Secrétaire exécutive de la CCNUCC dans une déclaration de presse.

D’abord prévue au Brésil, l’organisation de la COP25 avait été ensuite confiée au Chili qui s’est désisté mercredi dernier en raison de la « situation difficile que traverse actuellement le pays ». Le Chili fait face à une crise sociale de grande ampleur, avec de nombreuses manifestations à travers ce pays d’Amérique du Sud.

Jeudi, le gouvernement chilien a informé la CCNUCC que le gouvernement espagnol a proposé d’accueillir la COP25 aux mêmes dates à Madrid.

La proposition du gouvernement espagnol a été examinée par le Bureau de la COP qui l’a approuvée.

« Excellente nouvelle », s’est réjoui vendredi le Chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez sur Twitter, à l’annonce de cette confirmation, indiquant que son pays œuvre déjà à l’organisation de la COP25 à Madrid.

« Notre gouvernement reste fermement attaché aux progrès durables et à une transition écologique juste », a ajouté M. Sánchez.

La veille, Patricia Espinosa avait également affiché sa satisfaction devant « l’offre généreuse » de Madrid à un mois du début de la COP25. « Il est encourageant de voir des pays travailler ensemble dans un esprit de multilatéralisme pour faire face au changement climatique qui est le plus grand défi auquel sont confrontées les générations présentes et futures », avait-elle souligné.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Guterres : « Nous avons l’obligation de tout faire pour mettre fin à la crise climatique »

Au Sommet Action Climat lundi au siège des Nations Unies à New York, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a lancé un vibrant appel à l’adresse des dirigeants du monde, leur rappelant qu’ils avaient l’obligation « de tout faire pour mettre fin à la crise climatique ».