L'Europe perd du terrain sur le front de l’élimination de la rougeole, selon l'OMS

29 août 2019

Après plusieurs années de progrès constants en vue de l’élimination de la rougeole dans la Région européenne de l’OMS, le nombre de pays ayant atteint ou maintenu l’élimination de cette maladie a diminué, selon l’évaluation de la Commission régionale européenne de vérification de l’élimination de la rougeole et de la rubéole (CRV).

« Pour la première fois depuis le lancement du processus de vérification en 2012 dans la Région, quatre États membres (Albanie, Grèce, Royaume-Uni et Tchéquie) ont perdu leur statut de pays ayant éliminé la rougeole », a déclaré la Commission régionale.  

« La reprise de la transmission de la rougeole est un problème préoccupant. Si l’on ne parvient pas à établir et à maintenir une couverture vaccinale élevée dans chaque communauté, les enfants et les adultes connaîtront des souffrances inutiles, et certains seront voués à une mort tragique », a expliqué le Dr Günter Pfaff, président de la CRV.

En 2018, 12 pays de la région étaient encore confrontés à une transmission endémique

En revanche, la Commission régionale est heureuse de conclure que l’Autriche et la Suisse ont obtenu le statut d’élimination après avoir démontré l’interruption de la transmission endémique pendant au moins 36 mois.

En ce qui concerne la région dans son ensemble, 35 pays étaient considérés à la fin de 2018 comme ayant obtenu ou maintenu l’élimination de la rougeole (contre 37 en 2017), 2 avaient interrompu la transmission endémique (pendant 12 à 35 mois), 12 étaient encore confrontés à une transmission endémique, et 4 ayant précédemment éliminé la maladie devaient faire face à une reprise de la transmission de la rougeole.

L’augmentation du nombre de cas qui a commencé en 2018 s’est poursuivie en 2019 avec environ 90.000 cas signalés au cours des six premiers mois de l’année, un nombre déjà supérieur à celui enregistré pour l’ensemble de l’année 2018 (84.462 cas).

La conclusion de la Commission régionale est fondée sur la base d’une évaluation des rapports de situation annuels soumis par les 53 États membres de la Région pour 2018.

Mise en œuvre d’une intervention d’urgence

La circulation actuelle de la rougeole dans la Région européenne continue d’être classée au sein de l’OMS comme une situation d’urgence de niveau 2, ce qui permet à l’Organisation de mobiliser les ressources techniques, financières et humaines nécessaires pour aider les pays concernés.

« Les très importants efforts déployés pour lutter contre cette maladie hautement contagieuse nous ont permis d’avancer à grands pas sur la voie de l’élimination régionale. Cependant, les flambées de rougeole observées actuellement nous rappellent que ce n’est pas suffisant. L’activation de l’intervention d’urgence a permis à l’OMS d’accorder une plus grande priorité à l’élimination de la rougeole et d’améliorer son action à cet égard.

C’est le moment et l’occasion de relever tous les défis sous-jacents qui, au niveau des systèmes de santé, des déterminants sociaux et de la société, ont pu permettre à ce virus mortel de persister dans la Région », déclare le Dr Zsuzsanna Jakab, Directrice régionale de l’OMS pour l’Europe.

La CRV est un groupe d’experts indépendants qui se réunit chaque année en vue d’évaluer la situation de la Région en matière d’élimination de la rougeole. Elle s’est réunie du 12 au 14 juin 2019 à Varsovie (Pologne) afin d’évaluer les rapports de 2018, et a fondé ses conclusions sur plusieurs facteurs, notamment les données de surveillance de la rougeole, la couverture vaccinale systématique, la riposte aux flambées ainsi que la portée des campagnes de vaccination supplémentaires et d’autres activités.

La CRV a également conclu que la situation s’est améliorée en ce qui concerne la rubéole : 39 pays ont atteint ou maintenu leur statut d’élimination (contre 37 en 2017), 3 pays ont interrompu la transmission endémique (contre 5 en 2017) et 11 pays sont toujours considérés comme étant confrontés à une transmission endémique de la rubéole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

20 millions d’enfants n’ont pas été vaccinés contre la rougeole, la diphtérie et le tétanos en 2018 (ONU)

Selon de nouvelles estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), les taux de vaccination au niveau mondial stagnent dangereusement, du fait des conflits, des inégalités et d’un relâchement de la vigilance.