Plus de 500.000 réfugiés rohingyas pourvus d'un document d'identité (HCR)

9 août 2019

Plus de 500.000 réfugiés rohingyas originaires du Myanmar ont été enregistrés dans le cadre d'un programme mené par les autorités du Bangladesh et le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a indiqué vendredi cette agence onusienne.

« Pour la plupart d’entre eux, c’est la première fois qu’ils reçoivent une carte d’identité. Ces cartes d’identité biométriques et anti-fraude sont délivrées conjointement par les autorités bangladaises et le HCR à tous les réfugiés enregistrés âgés de plus de 12 ans », a précisé un porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lorsd d’un point de presse à Genève.

Cet enregistrement vise à garantir l’exactitude des données sur les réfugiés au Bangladesh ainsi qu’à permettre aux autorités nationales et aux partenaires humanitaires de mieux comprendre cette population et ses besoins.

Ces statistiques précises aideront les organisations humanitaires à planifier leurs programmes et à cibler l’aide là où elle est le plus nécessaire, en particulier au bénéfice des personnes ayant des besoins spécifiques comme les femmes et les enfants chef de famille ainsi que les personnes handicapées.

La semaine dernière, grâce aux données biométriques collectées durant cet enregistrement, le HCR a lancé son Outil de distribution globale (GDT) dans l’un des camps de réfugiés à Cox’s Bazar. Grâce à la vérification des empreintes digitales ou des scanners de l’iris, cet outil anti-fraude accélère les distributions et peut être utilisé par les organisations partenaires pour garantir qu’il n’y a pas de double distribution de l’aide et que personne n’est exclu. « Sa mise en œuvre se poursuivra dans d’autres camps au cours des prochaines semaines », a précisé M. Mahecic.

Les nouvelles cartes d’enregistrement indiquent que le Myanmar est le pays d’origine, un élément essentiel pour établir et protéger le droit des réfugiés rohingyas à retourner chez eux au Myanmar, si et quand ils décident que le moment est venu.  
Environ 900.000 réfugiés rohingyas vivent dans des camps surpeuplés à Cox’s Bazar, dont plus de 740.000 d’entre eux ont fui le Myanmar depuis août 2017.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Myanmar : des experts indépendants de l’ONU appellent à couper les ressources de l’armée responsable de crimes

Les militaires au Myanmar ne doivent plus tirer profit des activités économiques qu’ils contrôlent pour perpétrer des « violations flagrantes des droits de l'homme dans l’impunité », a déclaré lundi la Mission d'établissement des faits de l’ONU sur ce pays.