Le Conseil de sécurité a effectué une visite en Iraq pour réaffirmer son soutien au relèvement du pays

1 juillet 2019

Le Conseil de sécurité de l’ONU a réaffirmé son soutien au relèvement de l’Iraq à l’occasion d’une visite samedi dans ce pays, où le groupe terroriste Daech avait proclamé il y a cinq ans la création d’un ‘califat’.

Dans une déclaration à la presse publiée dimanche soir, le Conseil a précisé que la délégation, qui était menée conjointement par le Koweït et les Etats-Unis, a rencontré des hauts responsables du gouvernement iraquien, des représentants de l’ONU et d’organisations humanitaires pour discuter de la situation sécuritaire et humanitaire dans le pays.

Cette visite était destinée à souligner le soutien du Conseil à la poursuite du relèvement de l’Iraq et aux efforts de réconciliation.

Les membres du Conseil ont également souligné l’importance du financement du relèvement du pays lors d’une rencontre avec le représentant de la Banque mondiale, Ghassan Khoja, sur le suivi effectif des engagements internationaux, notamment ceux pris à la Conférence internationale pour la reconstruction de l’Iraq, qui a eu lieu au Koweït en 2018.

L'engagement du gouvernement national iraquien à résoudre les problèmes en suspens avec le gouvernement régional kurde a également été salué par le Conseil de sécurité, et la question de la corruption a été soulevée, en particulier les efforts visant à mettre en œuvre le programme du gouvernement national en la matière.

La situation humanitaire, y compris la fourniture de services de base, reste difficile en Iraq et la délégation du Conseil a souligné combien il était important que toutes les personnes déplacées à l'intérieur du pays par le conflit, y compris dans les zones libérées de Daech, bénéficient d’une assistance. La nécessité de réformes économiques, d'investissements et d'une intégration économique régionale pour mieux répondre aux aspirations et aux préoccupations du peuple iraquien a également été soulignée.

La délégation a estimé que l’équipe d’enquêteurs de l’ONU chargée de faire en sorte que Daech rende des comptes pour crimes de guerre et de génocide devait rester indépendante et impartiale, s’assurer que ses membres iraquiens bénéficient des compétences internationales de l’équipe et ne ménager aucun effort pour partager les connaissances et son assistance technique avec l’Iraq.

Elle a ajouté que  cette Equipe d’enquête des Nations Unies chargée de promouvoir la responsabilité pénale pour les crimes commis par Daech (UNITAD) devait exercer ses activités dans le respect de la souveraineté de l’Iraq et de sa juridiction sur les crimes commis sur son territoire.

La délégation a effectué le jour précédent, le 28 juin, une visite au Koweït, au cours de laquelle elle a rencontré de hauts responsables gouvernementaux. Les membres du Conseil de sécurité se sont félicités des relations bilatérales étroites entre l’Iraq et le Koweït et ont félicité le gouvernement koweïtien de son appui continu à l’Iraq dans ses efforts pour assurer la stabilité et la prospérité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq : l’ONU regrette que les partis politiques refusent de faire des compromis

Lors d’une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies consacrée mardi à la situation en Iraq, la Représentante spéciale du Secrétaire général dans ce pays, Jeanine Hennis-Plasschaert, a regretté l’impasse due au refus des partis politiques de faire des compromis.