Mali : dix Casques bleus tchadiens tués dans une attaque terroriste à Aguelhok

20 janvier 2019

Dix Casques bleus tchadiens de la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) ont été tués dimanche dans une attaque terroriste contre le camp de l'ONU à Aguelhok, dans la région de Kidal, au nord du pays.

« Tôt ce matin, les Casques bleus de la MINUSMA à Aguelhok ont repoussé une attaque complexe lancée par des assaillants arrivés à bord de nombreux véhicules armés. Les Casques bleus ont neutralisé nombres d’ennemis et ont poursuivi les assaillants dans leur déroute », a dit la MINUSMA dans une déclaration à la presse.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a condamné fermement cette attaque. Dix casques bleus tchadiens ont été tués et au moins 25 blessés, a précisé son porte-parole dans une déclaration à la presse. Initialement, la MINUSMA avait indiqué que huit Casques bleus avaient été tués et plusieurs autres blessés.

« Les forces de la MINUSMA ont répondu de manière robuste et plusieurs assaillants ont été tués. Le Secrétaire général transmet ses sincères condoléances au gouvernement du Tchad et aux familles et aux proches des victimes. Il souhaite un rétablissement rapide aux blessés et rend hommage au dévouement et au courage des hommes et des femmes servant la MINUSMA au prix de grands risques et sacrifices personnels », a ajouté le porte-parole du Secrétaire général.

« Le Secrétaire général appelle les autorités maliennes, ainsi que les groupes signataires de l’Accord de paix, à ne ménager aucun effort pour identifier les auteurs de cette attaque afin qu’ils puissent être amenés devant la justice aussi vite que possible. Il rappelle que les attaques visant les forces de maintien de la paix des Nations Unies peuvent constituer des crimes de guerre en vertu du droit international », a encore dit le porte-parole. « Le Secrétaire général réaffirme que de tels actes n’entameront pas la détermination sans faille des Nations Unies à continuer à soutenir le peuple et le gouvernement du Mali dans leurs efforts pour bâtir la paix et la stabilité dans le pays ».

La MINUSMA a précisé que les blessés ont été évacués dans les hôpitaux de la MINUSMA et que la Force de la MINUSMA menait des opérations de couverture aérienne dans la zone.

Le Représentant spécial du Secrétaire général au Mali, Mahamat Saleh Annadif, a également fermement condamné cette attaque et a présenté ses condoléances aux familles des disparus. « Cette attaque complexe et lâche illustre la détermination des terroristes à semer le chaos ; elle exige une réponse robuste, immédiate et concertée de toutes les forces pour anéantir le péril du terrorisme au Sahel », a-t-il déclaré.

« En coopération étroite avec ses partenaires, la MINUSMA va rester proactive et ne laissera pas impunie cette barbarie », a-t-il ajouté.

De son côté, le Commandant de la Force de la MINUSMA, le général Dennis Gyllensporre, a loué la bravoure des Casques bleus d’Aguelhok et salué leur riposte héroïque contre les assaillants.

Condamnation du Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité de l’ONU a également fermement condamné l’attaque. Dans une déclaration à la presse publiée dimanche soir, les membres du Conseil ont exprimé leurs plus sincères condoléances et sympathie aux familles des victimes, ainsi qu’au Tchad et à la MINUSMA. Ils ont souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Les membres du Conseil de sécurité, qui ont rendu « hommage aux Casques bleus qui risquent leurs vies », ont demandé au gouvernement du Mali d’enquêter rapidement sur cette attaque et à traduire les auteurs en justice. Ils ont souligné que les attaques visant des Casques bleus peuvent constituer des crimes de guerre en vertu du droit international.

Le Conseil de sécurité a aussi « exprimé sa préoccupation concernant la situation sécuritaire au Mali et la dimension transnationale de la menace terroriste dans la région du Sahel ». Il a appelé les parties maliennes à pleinement mettre en oeuvre l’Accord de paix sans délai supplémentaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Mali : l’ONU appelle à maintenir l’élan dans la mise en œuvre de l’accord de paix  

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation au Mali, la Sous-Secrétaire générale des Nations Unies aux opérations de paix, Bintou Keita, s’est dit « particulièrement encouragée » par la dynamique constructive qui semble aujourd'hui dominer les relations entre les parties prenantes dans ce pays.