70e anniversaire de la Convention sur le génocide : faire respecter l’égalité et la dignité de tous

9 décembre 2018

A l’occasion du 70e anniversaire de la Convention sur le génocide, le Secrétaire général de l’ONU a exhorté dimanche les 45 États qui ne l’ont pas encore fait à la ratifier.

« Au lendemain de l’Holocauste et de la Seconde Guerre mondiale, le monde s’est réuni pour adopter une convention afin de prévenir le génocide et de punir toute personne commettant ce crime indicible », a expliqué António Guterres dans une déclaration. 

Il a souligné que « soixante-dix années plus tard, la prévention du génocide continue d’être une tâche essentielle, qui conserve toute son actualité ».

« J’engage chaque pays à ratifier la Convention sur le génocide », a déclaré M. Guterres.

Le Secrétaire général a également demandé à tous les États d’appliquer concrètement les principes de la Convention afin de prévenir d’immenses souffrances humaines et de faire en sorte que ce crime ne reste pas impuni.

« Alors que l’antisémitisme, l’islamophobie et d’autres formes de haine, de racisme et de xénophobie sont en nette progression, réaffirmons ensemble notre volonté de faire respecter l’égalité et la dignité de tous », a conclu le chef de l’ONU.

 

 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L’ONU célèbre le 70e anniversaire de la Convention sur la prévention du génocide

Les Nations Unies ont célébré vendredi le 70ème anniversaire de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide qui a été adoptée à l’unanimité le 9 décembre 1948 par l'Assemblée générale des Nations Unies et est entrée en vigueur le 12 janvier 1951.