Pollution des sols : il faut lever le voile sur cette réalité menaçante et trouver des solutions (ONU)

5 décembre 2018

A l’occasion de la Journée mondiale des sols, l’ONU a rappelé mercredi qu’un tiers des sols à travers le monde sont dégradés et qu’il faut trouver des solutions à cette menace souvent invisible et en apparence lointaine.

Cette année, la campagne Soyez la solution à la pollution des sols vise à sensibiliser le public et à appeler à mettre fin à la pollution des sols (#StopSoilPollution).

« Avec une population qui devrait atteindre 9 milliards d'habitants en 2050, la pollution des sols est un problème mondial qui dégrade nos sols, empoisonne notre alimentation, l'eau que nous buvons et l'air que nous respirons », souligne l’ONU sur sa page web consacrée à cette journée.

Les sols ont un grand potentiel pour filtrer et atténuer les effets négatifs des polluants, mais cette capacité est limitée. La plupart des polluants proviennent d'activités humaines, telles que des pratiques agricoles non durables, des activités industrielles et minières, des déchets urbains non traités et d'autres pratiques non respectueuses de l'environnement.

À mesure que la technologie évolue, les scientifiques sont en mesure d'identifier des polluants jusque-là non détectés, mais en même temps, ces améliorations technologiques entraînent la libération de nouveaux contaminants dans l'environnement.

Les sols sont une ressource limitée

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) rappelle que « les sols sont une ressource limitée, ce qui signifie que leur perte et leur dégradation ne sont pas récupérables au cours d’une vie humaine ».

« Sans sols sains, il nous est impossible de produire nos denrées alimentaires. En effet, on estime que 95% de nos aliments sont directement ou indirectement produits dans nos sols », ajoute l’agence onusienne.

La pollution des sols provoque une réaction en chaîne. Elle altère la biodiversité des sols, réduit la matière organique du sol et la capacité des sols à agir comme un filtre. Elle contamine l'eau stockée dans les sols et les eaux souterraines, et provoque un déséquilibre des éléments nutritifs présents dans les sols. Parmi les polluants du sol les plus courants figurent les métaux lourds, les polluants organiques persistants ainsi que de nouveaux polluants – comme les produits pharmaceutiques et les produits de soins personnels. 

Selon la FAO, voici les six raisons pour lesquelles la pollution des sols ne doit pas passer inaperçue :

1. La pollution des sols a une incidence sur tout.

2. La pollution des sols est invisible. 

3. La pollution des sols a une incidence sur la capacité des sols à filtrer. 

4. La pollution des sols nuit à la sécurité alimentaire car elle réduit les rendements et la qualité des cultures.

5. La pollution des sols peut résulter de mauvaises pratiques agricoles.

6. La pollution des sols peut mettre notre santé en danger. 

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Directeur général de la FAO appelle à un changement radical de nos systèmes alimentaires

Le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), José Graziano da Silva, a appelé lundi les pays à lutter de manière urgente contre toutes les formes de malnutrition lors d'un discours prononcé à l'ouverture du Conseil de la FAO, l'organe exécutif de l'Organisation.