Le chef de l'ONU attristé par le décès de l'ancien Président américain George H.W. Bush

1 décembre 2018

Dans une déclaration publiée samedi, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a exprimé sa tristesse à l'annonce de la mort de l'ancien Président américain George Herbert Walker Bush, décédé vendredi, à Houston, à l'âge de 94 ans.

Le chef du Secrétariat des Nations Unies a déclaré que le Président Bush, en poste de 1989 à 1993 - qui a succédé à Ronald Reagan, puis a précédé Bill Clinton - était « un dirigeant qui a servi les États-Unis avec distinction et qui a soutenu les Nations Unies avec dévouement ».

Le Président Bush a  eu une longue histoire aux Nations Unies : de 1971 à 1973, il a été  Représentant permanent des États-Unis auprès des Nations Unies et, en 2005, l'ancien Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, l'a nommé Envoyé spécial  pour la catastrophe provoqué par le séisme et le tsunami en Asie du Sud.

M. Guterres a déclaré que « George H. W. Bush travaillait de manière productive avec et par l'intermédiaire des Nations Unies ».

« Au fil des ans, j'ai toujours été impressionné par sa compassion, son instinct de modération et son engagement envers le service public. En ce moment de tristesse, j'adresse mes sincères condoléances à sa famille, à ses amis, ainsi qu'au gouvernement et au peuple des États-Unis», a-t-il ajouté.