A l’ONU, la jeunesse louée comme meilleur rempart à l’extrémisme

19 novembre 2018

Au huitième Forum mondial de l’Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC), les responsables onusiens ont vanté lundi le rôle central de la jeunesse dans la lutte contre l’extrémisme.

Plus de 100 jeunes du monde entier ont été invités à participer au Forum mondial de l’Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC) qui se tient au siège de l’ONU à New York les 19 et 20 novembre.

Créée en 2005 à l’initiative de l’ancien Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, et des gouvernements espagnol et turc, l’UNAOC œuvre en faveur d’un monde plus pacifique et socialement plus inclusif, en instaurant un respect mutuel entre les peuples de différentes identités culturelles et religieuses et en soulignant la volonté de la majorité du monde de rejeter l’extrémisme et d’accepter la diversité.

Depuis sa création, l’UNAOC a placé la jeunesse au cœur de ses activités.

« Les jeunes sont des architectes et des agents du changement », a déclaré María Fernanda Espinosa, la Présidente de l’Assemblée générale des Nations Unies lors de l’ouverture du Forum, soulignant qu’elle a eu l'occasion de travailler dans des équipes où les différentes visions et compétences des jeunes ont été décisives pour trouver des solutions innovantes et créatives.

La stratégie Jeunesse 2030  

Celle qui dirige la 73e Assemblée générale a fait de « la jeunesse, la paix et la sécurité » l’une des sept priorités de sa présidence.

« Nous devons exploiter la créativité et l’énergie des jeunes », a martelé de son côté António Guterres, soulignant la nécessité de promouvoir la compréhension entre les jeunes et de créer un environnement propice à leur participation aux activités des Nations Unies.

« Nous voulons que l'ONU soit une organisation qui fasse confiance aux jeunes et nous voulons que les jeunes lui fassent confiance », a renchéri l’Envoyée du Secrétaire général pour la jeunesse, Jayathma Wickramanayake.

En septembre dernier, le chef de l’ONU a lancé la stratégie Jeunesse 2030 pour impliquer et autonomiser les jeunes dans le cadre des Objectifs de développement durable (ODD). Une stratégie dont la mise en œuvre incombe à Mme Wickramanayake, âgée de 28 ans.

« Inclure les jeunes dans les politiques de développement et dans les activités de maintien et de consolidation de la paix est fondamental pour prévenir les conflits ou parvenir à des solutions durables », a ajouté la Présidente de l’Assemblée générale.

Massacre antisémite à Pittsburgh, Rohingyas confrontés au nettoyage ethnique, asservissement des Yézédis en Iraq, rhétorique haineuse à l’encontre des réfugiés et des migrants : le huitième Forum mondial de l’UNAOC a lieu dans un contexte d’intolérance d’ordre religieuse, culturelle et ethnique, a déploré le Secrétaire général de l’ONU.

« Avec la montée de la désinformation, des dangereuses fausses alertes et des discours de haine sur les médias sociaux, les jeunes doivent être éduqués et autonomisés pour identifier et répudier ces tendances destructrices », a dit M. Guterres.

Pour le Haut représentant de l'Alliance des civilisations des Nations Unies, Nassir Abdulaziz Al-Nasser, capitaliser sur la jeunesse pour renforcer le dialogue a une explication démographique. « Notre monde abrite aujourd'hui la plus grande génération de jeunes de l'histoire », a dit le diplomate qatari qui s’apprête à quitter la tête de l’UNAOC après un mandat de cinq ans. « Ces jeunes ont le pouvoir de transformer des régions entières, de les rendre plus sûres, pacifiques et socialement inclusives », a-t-il dit.

ONU Info/Pascal Sim
De gauche à droite: Selim Cherkaoui (Belgique), Sophie Zala Kanza (RDC), Zied Touzani (Tunisie), Yasmine Bouguerche (Algérie), Sarah Zaami (Maroc) et Youness Ben-Abbou (Maroc), six jeunes participants du 8ème Forum mondial de l'Alliance des civilisations

 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les Etats et les journalistes peuvent prendre des mesures pour contrer les 'fake news', selon l'UNESCO

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a suggéré mercredi devant le Parlement européen une série de mesures pour lutter contre le phénomène des 'fake news' sur l'Internet.