L’ONU lance une stratégie pour que les jeunes soient acteurs et bénéficiaires du développement durable

24 septembre 2018

A la veille du débat général annuel de l’Assemblée générale des Nations Unies, l’ONU a lancé lundi une stratégie pour impliquer et autonomiser les jeunes dans le cadre des Objectifs de développement durable (ODD).

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a annoncé le lancement de cette stratégie intitulée Jeunesse 2030 et qui vise à donner des outils aux 1,8 milliard de jeunes pour relever les défis de la mondialisation.

Un jeune sur cinq dans le monde est en dehors de tout système scolaire, de formation et au chômage et un jeune sur quatre est affecté par la violence ou un conflit, a rappelé le chef de l'ONU devant un parterre de jeunes réunis au siège de l'ONU.

La stratégie que devra coordonner l’Envoyée de l’ONU pour la jeunesse, Jayathma Wickramanayake, comporte cinq domaines clés :

1. Trouver de nouvelles voies pour accroître la participation et l’implication des jeunes

2. Développer leurs accès à l’éducation et aux services de santé

3. Mettre l’accent sur leur formation et leur emploi

4. Défendre leurs droits en matière d'engagement politique et civique

5. Donner la priorité aux jeunes en situation de conflit et de crises humanitaires

Pour le chef de l’ONU, cette stratégie pour la jeunesse requerra de « nouvelles approches audacieuses » et de « nouveaux partenariats » impliquant les Etats membres, les entreprises, la société civile.

Photo ONU/Kweku Obeng
L'Envoyée des Nations Unies pour la jeunesse, Jayathma Wickramanayake (en bas à gauche habillée en jaune), rencontre des jeunes femmes au Ghana en février 2018.

Tous les jeunes scolarisés, en formation ou employés d’ici 2030 (UNICEF)

L’un de ces partenariats - Generation Unlimited  (Génération sans limite) - créé par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et annoncé ce lundi, vise à s'assurer que tous les jeunes sont scolarisés, en formation ou employés d’ici 2030 - année butoire pour la réalisation des ODD.

« Nous demandons aux gouvernements, aux entreprises, aux fondations, aux universités, aux organisations à but non lucratif, aux communautés et aux innovateurs de nous aider », a expliqué Henrietta Fore, la Directrice exécutive de l’UNICEF, lors de la présentation du partenariatGeneration Unlimited. « Et nous co-créons ces solutions en gardant les jeunes à l'esprit. Nous les soutenons ensemble - nous concevons et développons des solutions qui répondent à ces besoins », a-t-elle ajouté.

La cheffe de l’UNICEF a cité plusieurs exemples de solutions déjà mises en œuvre et pouvant être généralisées dans d'autres pays.

En Argentine, un programme connecte des étudiants éloignés et ruraux avec des enseignants via la technologie numérique. Au Bangladesh, un programme forme des dizaines de milliers de jeunes à des métiers comme la couture, la réparation de motocycles et l’entretien des téléphones portables. En Afrique du Sud, un programme d’observation et d’accompagnement professionnel met en relation des jeunes femmes avec des mentors dans les domaines des sciences et technologies, de l'ingénierie et des mathématiques.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le suicide, deuxième cause de mortalité chez les 15-29 ans, selon l'OMS

Toutes les 40 secondes, une personne se suicide quelque part dans le monde et bien plus tentent de mettre fin à leurs jours. Aucune région ni aucune tranche d’âge n’est épargnée. Le suicide touche toutefois particulièrement les jeunes de 15 à 29 ans, chez qui il constitue la deuxième cause de mortalité à l’échelle mondiale.