Le Haut-Représentant pour l’Alliance des civilisations en visite de solidarité au Sri Lanka après les attentats

1 mai 2019

Le Haut-Représentant pour l’Alliance des civilisations des Nations Unies, Miguel Ángel Moratinos, a effectué mardi une visite de solidarité au Sri Lanka, qui a été récemment frappé par de sanglants attentats, pour apporter le soutien de l’ONU aux efforts du gouvernement dans sa lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

Des attaques terroristes ont visé trois églises catholiques et trois hôtels le dimanche de Pâques, faisant plus de 250 morts et des centaines de blessés. Le groupe extrémiste Etat islamique a revendiqué ces attentats.

Au cours de sa visite d'un jour dans la capitale Colombo, le Haut-Représentant a rencontré des dirigeants politiques, des chefs religieux, des représentants de la société civile et le Coordonnateur résident des Nations Unies, ainsi que l'équipe de pays des Nations Unies, a précisé son bureau dans un communiqué de presse.

Ancien Ministre des affaires étrangères de l’Espagne, de 2004 à 2010, M. Moratinos a pris ses nouvelles fonctions à la tête de l’Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC) en janvier 2019. Cette entité des Nations Unies a été établie en 2005 avec pour objectif d’unir le monde contre l’extrémisme en instaurant un dialogue interculturel et interreligieux afin de désamorcer notamment les tensions entre les mondes occidental et musulman. 

Lors de sa rencontre avec le Président du Sri Lanka, Maithripala Sirisena, M. Moratinos a exprimé sa profonde sympathie personnelle et a présenté les sincères condoléances du Secrétaire général de l’ONU.

« Vous n’êtes pas seuls », a-t-il dit au Président sri-lankais, selon le communiqué de presse. Le Président Sirisena s’est dit pour sa part « déterminé à aller de l'avant et à rétablir la sécurité » dans son pays.

Le Haut-Représentant a déclaré que l'ONU était prête à soutenir ces efforts visant à rétablir l'harmonie, l'unité et la cohésion sociale. Il a souligné qu'il était urgent de trouver une solution à long terme à la question des demandeurs d'asile et des réfugiés au Sri Lanka, afin de garantir leur sécurité et leur bien-être.

Quelque 1.600 réfugiés et demandeurs d'asile, principalement des musulmans ahmadis, ont été attaqués à la suite des attentats à la bombe de Pâques.

M. Moratinos a félicité les chefs religieux sri-lankais pour leur approche exemplaire. « Au cours de cette période difficile, ils se sont révélés être un pouvoir unificateur démontrant l'harmonie et la paix communautaires », a-t-il noté. Il a souligné qu'il soutenait leurs efforts et les a encouragés à continuer de s’efforcer d’apaiser les tensions et d'empêcher les tentatives de créer un fossé entre les différentes communautés religieuses.

Au cours de ses réunions à Colombo, le Haut-Représentant a examiné les aspects de son plan d'action pour la sauvegarde des sites religieux en sollicitant les commentaires et les conseils des différentes parties prenantes qu'il a rencontrées.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.