A Gaza, l'envoyé de l'ONU exhorte Israël et les factions palestiniennes à éviter une confrontation

16 juillet 2018

En visite dimanche à Gaza, l’envoyé des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient a exhorté les Israéliens et les Palestiniens à éviter une confrontation « dont personne ne veut » et « que tout le monde va perdre ».

« Hier, nous étions au bord de la guerre. Et il a fallu des efforts concertés de tous pour s'assurer qu’on évite une confrontation », a déclaré le Coordonnateur spécial des Nations Unies, Nickolay Mladenov, lors d'une conférence de presse.

Le Coordonnateur spécial a dit aux Palestiniens de Gaza qu'il connaissait les conditions difficiles dans lesquelles ils vivaient et leur difficulté à croire quiconque leur dit que leur vie va s'améliorer. Il a appelé « tous les Palestiniens, tous les parents de tous les enfants de Gaza à faire en sorte que les manifestations restent pacifiques ».

Il a également appelé les factions palestiniennes à ne pas provoquer d'incidents à la barrière, à arrêter les tirs de roquettes et de mortiers, à arrêter les cerfs-volants incendiaires et à « donner une chance à la paix ».

M. Mladenov a exposé en détail la série d'événements qui a conduit aux récents affrontements entre Israël et les factions palestiniennes dans la bande de Gaza, citant la détérioration rapide de la situation humanitaire avec l'effondrement de l'économie et les pénuries d'eau et d'électricité; le processus de réconciliation palestinienne bloqué; et la situation sécuritaire catastrophique à la suite de la réponse meurtrière d'Israël à la récente série de manifestations palestiniennes qui ont commencé à la barrière de Gaza en mars.

« Je veux commencer par exprimer mes plus sincères condoléances aux parents de tous les enfants dont la vie a été perdue ces dernières semaines, à tous les journalistes et à tous les professionnels de la santé qui ont perdu la vie dans l'exercice de leurs fonctions », a déclaré M. Mladenov.

Selon lui, la communauté internationale a la responsabilité d'agir immédiatement et de répondre aux attentes non seulement en fournissant de l'aide à la population de Gaza, mais aussi en concevant une voie politique pour aller de l'avant.

« La seule perspective réaliste aujourd'hui est la suivante : éviter la guerre, régler les problèmes humanitaires de Gaza et revenir au processus de réconciliation », a déclaré l’envoyé de l’ONU. « Si nous sommes capables de faire cela, nous pouvons réaliser beaucoup de choses. Mais nous avons besoin, et j'espère que nous l’aurons, la pleine coopération de tous les Palestiniens et de tous les Israéliens qui sont fatigués de la guerre et du conflit, qui veulent vivre en paix et qui veulent voir leur vie pas constamment menacée par des roquettes ou des frappes aériennes ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Réfugiés palestiniens : l’ONU appelle à combler le déficit de financement de l’UNRWA

Lors d’une conférence d’annonces de contributions à l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) à New York, le chef de l’ONU a exhorté lundi la communauté internationale à unir leurs efforts pour combler le déficit de financement auquel est confrontée l’agence onusienne.