La Corée du Nord devrait libérer des prisonniers politiques avant le sommet avec les Etats-Unis, suggère un expert de l'ONU

7 juin 2018

La République populaire démocratique de Corée (RPDC) devrait commencer à libérer des prisonniers politiques avant les pourparlers sur la dénucléarisation avec les Etats-Unis et discuter avec les Nations unies de la question des droits de l'homme, a déclaré jeudi un expert des Nations unies.

Tomas Ojea Quintana, le Rapporteur spécial sur la situation des droits de l'homme en RPDC, a tenu ces propos après avoir salué la libération de trois ressortissants américains par Pyongyang le mois dernier.

S'exprimant devant des journalistes à Genève, M. Quintana a appelé à « un geste concret » de la part de la RPDC en ce qui concerne les personnes détenues arbitrairement dans le pays. « Ce pourrait être un processus graduel », a-t-il ajouté.

Le nombre exact de prisonniers politiques détenus en RPDC n'est pas clair, mais l'expert de l’ONU, qui n’a toujours pas été invité à se rendre dans le pays en deux ans de mandat, a convenu qu'il pourrait y en avoir plus de 80.000.

En tant qu'ancien Rapporteur spécial des Nations Unies sur le Myanmar, M. Quintana a noté qu'une amnistie dans ce pays avait permis la libération de 2.000 détenus.

Lors de la conférence de presse, l'expert a insisté sur le fait que les droits de l'homme devraient jouer un rôle dans les prochaines négociations sur la dénucléarisation à Singapour entre les Etats-Unis et la RPDC, « parce que les droits de l’homme, la paix et la sécurité sont liés ».

M. Quintana s'est dit préoccupé par le fait que 10 millions de personnes en Corée du Nord ont besoin d'une aide humanitaire, sur fond de préoccupations concernant l'accès à la nourriture et la malnutrition.

L'ONU est chargée de fournir de l'aide, a-t-il dit, avant de souligner qu'un appel de fonds de 12 millions de dollars n'est financé pour l’instant qu’à hauteur d’un tiers.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L’AIEA se tient prête à jouer un rôle dans la vérification du programme nucléaire nord-coréen en cas d’accord

Le Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a déclaré lundi que son agence se tenait prête à jouer un rôle dans la vérification du programme nucléaire de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) en cas d’accord.