Ebola en RDC : plus de 300.000 personnes sensibilisées

7 juin 2018

L'UNICEF et ses partenaires ont atteint plus de 300.000 personnes avec des informations vitales de protection contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, depuis le début de l'épidémie d'Ebola dans la province de l’Equateur, en République démocratique du Congo (RDC), déclarée début mai.

« L’UNICEF s’est occupée de la communication et de la mobilisation communautaire, des activités de soutien aux enfants qui vont à l’école […] On a participé aussi à la partie logistique avec la fourniture des motos, bicyclette et autres, qui ont aidé au démarrage de l’activité de riposte contre la fièvre à virus Ebola », a expliqué le Représentant de l’UNICEF en RDC, Gianfranco Rotigliano, dans une interview cette semaine à Radio Okapi.

Ces activités sont menées dans le cadre d'une campagne de sensibilisation visant à atteindre plus de 800.000 personnes dans les zones affectées.

Une personne sur dix infectée par le virus Ebola ou suspectée d'être infectée est un enfant (UNICEF)

La campagne inclut des visites à domicile par des travailleurs communautaires, des activités de sensibilisation auprès de personnes particulièrement vulnérables, comme les chauffeurs de motos-taxi, et la mobilisation des églises, des dirigeants communautaires et des médias.

Une personne sur dix infectée par le virus ou suspectée d'être infectée est un enfant. Des centaines d'enfants et les membres de leur famille qui ont été en contact avec des personnes infectées ont maintenant besoin d'une assistance psychosociale, indique un communiqué de l’agence.

« Alors que la sensibilisation communautaire se poursuit, l'UNICEF et ses partenaires font également la promotion de l'hygiène dans les écoles, les établissements de santé et au sein des communautés. 49 sites publics, y compris des ports, des marchés et des bureaux, sont équipés d'unités de lavage des mains et de thermomètres laser.

L'UNICEF a également soutenu la formation de 181 assistants psychosociaux pour apporter un soutien aux familles affectées », indique le même document.

Selon le gouvernement, plus de 1.112 personnes ont été vaccinées contre le virus dans la province de l’Équateur, depuis que la campagne de vaccination a été lancée le 21 mai dernier. Aussi au 2 juin, au moins 9 patients qui étaient des cas confirmés d'Ebola ont été guéris et ont pu quitter le centre de traitement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ebola : la Centrafrique s’organise pour traquer le virus à sa frontière avec la RDC (OCHA)

Dès que l’épidémie d’Ebola fut officiellement déclarée en République démocratique du Congo le 8 mai, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a placé la République du Congo (Brazzaville) et la République centrafricaine, sur la liste des pays à risque.