Le Conseil de sécurité préoccupé par la récente détérioration de la situation sécuritaire dans l’est de l’Ukraine

6 juin 2018

Le Conseil de sécurité s’est dit ce mercredi « gravement préoccupé » par la récente détérioration de la situation en matière de sécurité dans l’est de l’Ukraine et les graves répercussions qu’elle a sur la population civile.

Dans une déclaration de sa Présidence, le Conseil condamne, en outre, les violations persistantes du cessez-le-feu, en particulier l’emploi d’armes lourdes interdites par les accords de Minsk, et demande le retrait « immédiat » de ces armes.

Le Conseil exprime son plein appui à la Mission spéciale d’observation de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et demande à toutes les parties de faciliter ses travaux. 

Dans cette déclaration, le Conseil réaffirme aussi son plein appui à la résolution 2166 (2014) sur la destruction du vol Malaysia Airlines (MH17).

Enfin, il rappelle son attachement « sans faille » à la souveraineté, à l’indépendance et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine et insiste sur la nécessité de respecter strictement la résolution 2202 (2015), dans laquelle il a approuvé l’ensemble des mesures en vue de l’application des accords de Minsk.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Dans l’est de l’Ukraine, le statu quo perdure et les civils en sont les premières victimes (ONU)

La poursuite du conflit en Ukraine qui est dans sa cinquième année bloque les avancées sur le plan politique et perpétue le drame humanitaire de millions de civils, ont souligné mardi deux hautes responsables des Nations Unies devant le Conseil de sécurité.