Est de la RDC : la cheffe de la MONUSCO sensibilise les acteurs locaux à la paix

8 mai 2018

Au terme de sa visite dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) , la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU a lancé depuis Goma un appel à la sensibilisation à la paix.

Leila Zerrougui souhaite que les mesures nécessaires soient prises face à la recrudescence des actes de violence et de groupes armés, mais aussi des tensions électorales et ethniques constatées dans plusieurs zones du pays.  Leila Zerrougui 

« Nous sommes dans une période assez tendue, dans un processus électoral où il y a beaucoup de contestations. […] Nous devons sensibiliser tout le monde au niveau national et provincial et pouvoir vraiment identifier les causes, les acteurs qui sont impliqués dans ce genre d’activités, rassurer les populations », a déclaré la cheffe de la MONUSCO.
 
C’est pour cette raison d’ailleurs, a-t-elle expliqué, qu’elle a effectué des visites dans l’Est du pays ; notamment à Bunia, Beni, Kindu, Uvira et à Bukavu.
 
« Mon travail évidemment, c’est de sensibiliser les autorités au niveau national sur la sensibilité là où elle existe », a-t-elle poursuivi.
 
Avant l’étape de Goma, Mme Zerrougui était à Uvira (Sud-Kivu), où elle a appelé les représentants des communautés locales et les acteurs de la société civile à plus de cohérence entre eux pour résoudre les problèmes endogènes avant d’espérer faire face aux problèmes de la région.
 
Entre autres problèmes évoqués par les communautés, il y a la présence des groupes armés locaux et étrangers, l’insécurité, les conflits intercommunautaires ainsi que des problèmes humanitaires.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.